Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog De La Blonde

Le Blog De La Blonde

Je fais des trucs. Plein. Parfois j'en parle ici.


J'ai testé pour vous : Casse-Noisette à l'Opéra de Paris à Noël

Publié par Le Blog De La Blonde sur 26 Décembre 2014, 11:14am

J'ai testé pour vous : Casse-Noisette à l'Opéra de Paris à Noël

Bien entendu qu'une sortie à l'Opera c'est un souvenir qu'on n'oubliera pas et que, du coup, la tentation est grande de s'offrir ce genre de moment d'exception pour une grande occasion. On pense souvent que c'est hors de prix. Attention, j'ai pour toi, ici, un bon plan!

Casse-Noisette est un ballet chorégraphie par Noureev (il s'agit en fait d'une adaptation du travail de Marius Petitpa et Lev ivanov) interprété sur la célèbre musique de Tchaikovski qui raconte l'histoire d'une jeune fille qui se voit offrir, le soir de Noël, un casse-noisette. Lorsque la nuit tombe, le casse-noisette prend vie.

S'en suivent alors de multiples aventures où l'on croisera le roi des rats, où l'on s'engagera dans le féérique royaume des neiges et où on traversera aussi un sombre cauchemar.

Féérique, c'est sans doute le terme qui convient le mieux pour qualifier ce ballet.

Les enfants comme les adultes, présents parmi le public de l'Opera Bastille hier soir étaient tous sous le charme des costumes insensés qui semblaient rivaliser de beauté d'un tableau à l'autre, de la partition jouée à la perfection par l'Orchestre National et, bien entendu, par le ballet où les enfants participaient fréquemment (les élèves de l'Ecole de Danse de l'Opera).

Impossible de ne pas fondre devant la grâce absolue des danseurs qui semblent littéralement s'envoler lors des sauts dont la réception sur le sol surprend à chaque fois; la percussion des corps sur le sol entraine un bruit sourd qui rappelle que ces artistes sont soumis comme tout un chacun à la gravité qui nous pèse et nous empêche (théoriquement) de décoller. On ne peut s'empêcher de s'en étonner.

Ce ballet est un petit moment de perfection.

Petit moment... Deux fois 50 minutes tout de même. Interrompus par 20 min d'entracte ce qui rend le format tout à fait agréable même pour de jeunes enfants (de plus de 4 ans sans ça ils risquent de ne pas profiter comme il se doit du spectacle).

Le petit détail qui freine (moi la première, inutile de se mentir) c'est souvent le tarif.

Là, dès la mise en vente des places, je me suis connectée sur le site de l'Opera de Paris. Si j'ai d'abord eu l'impression que les places "accessibles" étaient déjà parties (les abonnés ont priorité), j'ai eu la surprise de constater que des places abordables (35 euros chaque) étaient encore libres pour les représentations du 24 et du 25 décembre.

Un bon plan à retenir donc : le jour du réveillon et celui de Noël, les spectateurs parisiens ont sans doute quitté Paris ou ont du mal à se remettre de leurs agapes et boudent les représentations de l'Opera. L'occasion de s'offrir un moment de magie à frais modérés. Un souvenir impérissable qui permettra de toucher du doigt la magie de Noël. On sort de là des étoiles plein les yeux et la sensation d'être un peu ailleurs.

Un vrai plaisir qu'on ne doit pas se refuser...

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents