Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog De La Blonde

Le Blog De La Blonde

Je fais des trucs. Plein. Parfois j'en parle ici.


En route pour Beauregard 2015! #Festival

Publié par Le Blog De La Blonde sur 20 Juin 2015, 14:34pm

C'est devenu rituel ici désormais, j'ouvre l'été avec le festival Beauregard. Pourquoi?

Il se déroule à quelques heures de Paris, dans ma très chère Normandie et permet de profiter d'une programmation impeccable dans un cadre superbe. Superbe, c'est peu dire : à Hérouville-Saint-Clair, on fait la fête au château, rien que ça!

Sur place, de grandes pelouses invitent à la détente et, si on peut choisir de faire l'ensemble des concerts dans la foule massée face à la scène, on peut aussi la jouer détente en reculant un peu. Aussi, chaque année, on assiste à de jolies scènes un peu partout : La frénésie des fans surexcités côtoie la douceur des vivres des familles allongées dans l'herbe, chacun étant libre de vivre son festival à son rythme.

Côté victuailles, on n'est pas déçu non plus (si,si, c'est important. Que celui qui n'a pas eu envie de pleurer sur un festival uniquement achalandé en marchandises de mauvaise qualité me jette la première pierre) : Des stands de produits locaux invitent à la gourmandise et permettent souvent de découvrir les spécialités du coin (mais pas que : j'ai souvenir du stand végétarien et du stand corse l'an dernier, deux de mes endroits préférés).

Ca c'est pour le cadre et le confort une fois arrivés. 4 étoiles, donc, comme tu peux le noter.

Ensuite, si tu n'es pas véhiculé (ou que tu as la flemme de prendre le volant ce que je peux comprendre, un festival vécu à 100% c'est déjà suffisamment éreintant), sache que tu peux rallier le site par le train (merci la SNCF) en 2 petites heures seulement (à peine le temps d'entamer un bon roman)(ou de faire une petite sieste, au choix).

Depuis le centre-ville de la gare de Caen (que tu gagnes en 15 minutes à pied depuis la gare), des navettes desservent le festival (et il faut savoir que, s'il fait beau, on peut profiter de la plage située à quelques petits kilomètres seulement)(j'ai souvenir d'un festival où on passait nos matinées sur le sable avant de rejoindre le château et honnêtement, je n'ai jamais vécu de meilleures conditions pour profiter pleinement d'un festival).

 

Mais sinon, côté concerts, on a droit à quoi cette année?

Du lourd, comme toujours!

 

Dès le jeudi 2 juillet, on attaque avec une scène qui décoiffe dès 18h45, en guise de before :

Headcharger, Crucified Barbara et Scorpions, histoire de décoincer tout le monde.

 

 

 

Le vendredi 3 juillet, on ne lâche rien :

Cypress Hill, Dominique A, Alt J, Baxter Dury, Jungle... ça c'est pour mon quinté gagnant.

Au milieu de tout ça, du beau monde et notamment de jeunes talents que je me fais un plaisir de découvrir chaque année, sans jamais n'avoir jamais été déçue (bon sang mais c'est quand mêem grâce à John que j'ai découvert Fakear!). Hâte d'écouter les nouveautés que John aura su nous dénicher encore une fois!

 

 

 

Samedi 4 juillet, je retrouve The Goaties et laisse moi te dire que c'est un vrai plaisir que de les recroiser. Découverts à l'occasion d'un tournage en Normandie pour CD'Aujourd'hui, c'est avec un réel plaisir que je les vois annoncer sur la scène de mon festival préféré cette année. Un rendez-vous programmé un peu tôt (15h45), il est vrai mais à ne manquer sous aucun prétexte, ça va décoiffer!

 

 

 

Johnny Maar (des Smiths!) sera de la partie aussi, Talisco, Florence and The Machine, Julien Doré mais aussi Sting et The Do (et bien d'autres encore, à retrouver sur la programmation complète en fin de billet).

 

A noter : Les 2ManyDJs prolongeront la fête jusqu'au bout de la nuit (miam!)

 

 

Le 5 juillet on attaquera la journée avec le blues rock caliente des Mountain Men dont je t'ai déjà parlé ici et on enchainera sur une dernière journée en forme d'apothéose : 

George Ezra, Django Django, Asaf Avidan, Benjamin Clementine, Etienne Daho, Timber Timbre, Lenny Kravitz...

De quoi finir épuisé(e) mais heureux(se)!

 

 

Une chose importante à mon sens, alors que les gros festivals planifient des scènes un peu partout et obligent les spectateurs à faire un choix, John a pris le parti de s'organiser différemment : Seulement deux scènes sont installées et la programmation, alternée, permet de ne rien manquer. Une vraie bonne idée (qui ferait bien d'en inspirer d'autres, soit dit en passant, tant le fait d'avoir à se priver de certains concerts à cause des chevauchements peut-être frustrant).

 

Le lien vers la programmation complète est par là.

La billetterie est ici.

Et pour réserver tes places de train hop hop hop tu vas faire un tour par ici.

 

Bon, je n'ai rien à ajouter si ce n'est : on se voit là-bas!

Très honnêtement, je ne vois pas de meilleur plan pour occuper ton week-end dans 15 jours que celui-là.

XX

 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents