Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog De La Blonde

Le Blog De La Blonde

Je fais des trucs. Plein. Parfois j'en parle ici.


2 days in New York. J'aimerais être...Julie Delpy

Publié par NotSoBlonde sur 10 Avril 2012, 09:00am

Catégories : #Ciné

2-days-in-new-york-poster-julie-delpy-chris-rock-450x350.jpg

 

J'ai vu 2 days in Paris longtemps après sa sortie. Et tout le tapage intello-bobo autour du film m'avait passablement agacée. Si bien que je l'ai regardé avec une petite appréhension. Et j'ai bien aimé. Mais un peu regretté tout le battage qui l'avait précédé et m'avait fait en attendre le film de l'année. Je ne te cache pas, donc, que j'avais été un peu déçue. Essentiellement à cause du décalage entre tout ce que j'avais pu en entendre "avant" et la réalité du contenu. Parce qu'objectivement c'était un bon film.

Et hier j'ai vu 2 Days in New York. J'avais vu les affiches et je m'étais interdit d'écouter ou de lire quoique ce soit concernant le film histoire de me faire mon propre avis sans risque d'être influencée par les qu'en dira-t'on. Pas évident. Parce qu'il a été question souvent. Mais j'ai tenu ma résolution (une fois n'est pas coutume).

C'est donc vierge de tout préjugé concernant le film que je me suis installée dans le fauteuil moelleux de la salle de cinéma de banlieue où j'avais fini par échouer. 

Après avoir supporté une étrange publicité où Catherine Deneuve, très second degré (oui, LA Deneuve. Oui second degré) cotoie un alien rebutant (pour Orange, vraiment étonnant) puis après m'être infligée le visionnage complet de la bande annonce de Dark Shadows (que j'attends avec impatience parce que Tim Burton, parce que Johnny Depp, etc...)(tiens au fait je ne t'ai pas dit que je ne suis toujours pas allée voir l'expo Burton à la Cinémathèque? Pourtant je trépignais d'impatience à l'idée d'y aller mais c'est tellement devenu le-truc-à-avoir-vu que ça m'énerve et que je crois que je vais finir par ne pas y mettre les pieds. Moi et ma fichue manie de ne pas vouloir faire comme tout le monde, hein. Toujours pas vu Titanic pour cette raison là d'ailleurs. Tu vois...), le film a commencé. (tu auras remarqué que je laisse entendre que la BA de Dark Shadows m'a déplue. C'est peu de le dire. Ca me parait coincé entre deux genres, pas bien défini, avec de l'"humour" facile et des ficelles grosses comme des cordes d'amarrage. J'ai peur.

Mais je disais : Le film a commencé. D'une drôle de façon. Avec, en guise d'introduction une scénette à base de marionnettes. Charmant. (procédé qui sera repris en fin de film pour conclure; j'ai vraiment apprécié l'idée).

 

Et l'on découvre la vie du personnage de Julie Delpy. Dont on se plait très vite à imaginer que c'est une sorte d'autobiographie tant la réalité semble rejoindre la fiction (son père interprétant notamment son propre rôle, Julie incarnant une artiste angoissée à l'idée de présenter son travail publiquement...) et tant les personnages qu'elle a imaginés sont joués avec talent. Bien sûr qu'il y a là dedans tout un tas de clichés repris. C'est d'ailleurs de là que vient souvent le comique de situation. Et l'on s'en amuse beaucoup, et l'on en rit souvent. 

Julie Delpy dresse le portrait d'une famille farfelue où les relations semblent bien loin de l'archétype complexant si souvent croisé. Oui, on retrouve pas mal de beaufitude dans ces portraits. Mais pas que. Ce film m'a énormément plu parce qu'il me semble à l'image de la vie. Plein de surprises et de loufoquerie. De virages, de réussites et de ratés. Qu'importe qu'il ne s'en dégage pas un propos général bien lourd puisque tout le temps de la projection on est happé par les épisodes qui se succèdent et que lorsque les lumières se rallument on se sent plus léger, ravi d'avoir passé un si bon moment.

Julie Delpy c'est un peu la bonne copine qu'on aimerait toutes avoir : jolie mais pas trop non plus, avec juste ce qu'il faut de menus (tout petits vraiment) défauts qui font qu'on l'aime sans la jalouser (oui ça va, je suis une fille c'est bon, je sais ce que c'est, les bombasses absolues on les déteste, il faut arrêter de se mentir)(sauf si elles sont VRAIMENT stupides)(et encore), drôle et intelligente. Intelligemment drôle, même. Parfaite quoi. D'ailleurs quand je dis qu'on voudrait toutes l'avoir pour amie chez moi ça va au delà : j'aimerais bien être elle.  

Son cinéma très libre qui dépeint des personnages loufoques, des familles atypiques dont certains membres incarnent leur propre rôle à l'écran me rappelle celui de Valeria Bruni Tedeschi que j'adore aussi.

Une excellent comédie, donc, pour résumer. Tu peux y aller les yeux fermés!

(enfin ouvre les quand même parce que sinon ça risque de te gâcher un peu la projection)(et puis ça m'ennuierait que tu finisses avec des popcorns dans le nez)(héhé)

P.S. Si tu fais partie d'une fratrie et que tu as longtemps fantasmé sur le modèle prôné par La petite maison dans la prairie et autres cosby show, en vain, sois soulagé. Sache que si toi aussi tu as eu des passages au cours desquels tu t'étripais avec ta soeur/ton frère au point de parfois (rarement, n'exagérons rien) en venir aux mains et de se jeter de vilains mots (ohoh) à la figure, tu retrouveras là de quoi faire écho à ta propre expérience. Tu te sentiras moins seul(e) déjà. Julie, toi et moi. Ca fait déjà trois :)

 

 

 

 

(Avant de partir, la "minute" musicale avec un grand classique : If I can make it there, I'll make it anywhere...)

 

Commenter cet article

electric girl 22/04/2012 23:03


Je voulais aller le voir (j'avais beaucoup aimé 2 days in Paris) mais le film n'est resté qu'une semaine à l'affiche (je n'ai pas compris pourquoi), pile la semaine où j'avais plein de DS etc.
Donc je n'ai pas encore pu le voir. Mais je vais essayer de voir s'il ne passe pas dans un autre ciné qui fait des "redif".


Et pous répondre à ta question : avec moi, ça fait 3^^ (pour les frateries)

NotSoBlonde 02/05/2012 15:33



PAreil ça a été la croix et la bannière pour le voir...mais j'ai beaucoup aimé. Vraiment beaucoup!



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents