Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog De La Blonde

Le Blog De La Blonde

Je fais des trucs. Plein. Parfois j'en parle ici.


Ben Howard à la Cigale: faut croire que j'ai un truc avec les Ben qui chantent, quand même...

Publié par NotSoBlonde sur 31 Janvier 2012, 12:30pm

Catégories : #Musique

 

Oui.

A une époque ça faisait même l'objet de blagues récurrentes sur mon mur. Mais enfin à l'époque où je les postais je devais avoir moins de 500 statuts FB alors personne ne s'en souvient.

Donc à une époque (attends je réfléchis. Ah oui dis-donc : Ca doit bien faire 2 ans. Pffffiiiiiiiiu, déjà!) je découvrais en même temps à peu près Ben Mazué et Ben l'Oncle Soul. Et ces deux là, on peut dire que pendant un moment, j'ai dû assister à quelque choqe comme 80% de leurs concerts à Paris (voire en région parisienne, j'ai souvenir d'un périple particulièrement éprouvant d'ailleurs).

Alors je me souviens par exemple avoir publié des choses dans le genre de ceci "Si tu t'appelles Ben  et que tu fais du bon son, gare à toi, LaBlonde risque de te suivre de près".

Et depuis quelque temps il faut reconnaitre que c'était plutôt calme, côté musique, chez les Ben.

C'est pas que ça manquait non plus, non. Mais bon.

Et là Ben Howard est annoncé à Paris. Sold-out depuis un moment. Tu parles. Ben Howard, l'homme qui te fait se dresser tous les poils des avant-bras en deux-trois notes poussées l'air de rien comme ça.

Et vu que quelque temps avant le concert j'étais en déplacement à La Rochelle, j'ai un peu fait n'importe quoi du côté de la gestion de mon planning à mon retour. Et ce n'est qu'en rentrant que j'ai réalisé. Que je n'avais pas de place. Et que je voulais pourtant ABSOLUMENT y aller!

Ouf ouf après maints rebondissements, j'ai fini (le matin même) par réussir à trouver une solution (je promets que c'est vrai : quand j'ai ouvert le mail validant ma présence au concert j'ai poussé un petit cri de satisfaction (en fait j'écris petit juste pour ne pas passer pour une hystérique)).

Donc hier soir (lundi, le genre de lundi tout pourri dont tu n'as qu'une envie c'est qu'il se termine vite et là c'était parfait il avait tout pour se terminer en beauté), j'étais à la Cigale pour Ben Howard.

 

Ben-Howard.jpg

Source Image Gammazik

Deux premières parties ce soir là :

Tout d'abord Brother and Bones mais en fait c'était seulement le lead singer qui était là ce soir aka Richard Thomas, seul avec sa guitare, dans la pénombre, c'était beau, c'était épuré, c'était incroyablement touchant.

J'ai vraiment adoré le moment. Les lumières étaient belles. Là encore pas d'effets, juste le jeu de quelques spots savamment dirigés qui mettaient en valeur l'homme, seul en scène. Terriblement touchant. Si tu as suivi ma page Twitter ce soir là tu auras vu que j'ai twitté "Que celle qui veut épouser Richard Thomas sache qu'elle devra d'abord me passer sur le corps". Si ça peut te donner une petite idée de mon coup de coeur du soir, hein...Non mais plus sérieusement il faut dire que Richard Thomas a une de ces voix qui te donnent illico envie de cabanes en bois, de peaux de bêtes jonchant le seul et de feu de cheminée crépitant. Jolie découverte.

Après un set beaucoup trop court à mon goût c'est au tour de Lianne La Havas de prendre place sur scène.

Bon avant qu'elle n'entonne son chant je peux déjà dire que j'adore sa jupe, beaucoup moins son idée d'utiliser une grosse fleur artificielle pour décorer son chemisier et que Sabine a fait une grosse fixette sur ses chaussures. C'était le point fashion.

Quand elle commence à chanter, seule avec sa guitare électrique, c'est beau. Sa voix est caressante et c'est tout juste ce dont j'ai besoin ce soir. Du réconfort musical. Parfait.

La voix soul est cristalline, les ballades sont superbes. Le renfort musical arrive avec un batteur et un clavier après les deux premiers titres et les morceaux ne perdent rien de leur magie. Gracieuse.

Les deux premières parties sont réjouissantes (même si j'aurais pour ma part inversé les deux artistes, histoires d'assurer une montée en puissance sur la soirée mais c'était déjà vraiment bien), ce qui n'est pas toujours le cas :  ce concert s'annonce définitivement bien.

Quand Ben Howard arrive, je m'amuse avec mes deux compagnes du soir de mon adoration pour l'artiste. Je les préviens "je n'exclue pas de crier quand il va arriver"; Ava "Si tu cries I Love You, je te préviens, j'le twitte". Ahah. J'éclate de rire. On devrait toujours se méfier des soirées avec des blogueurs, tout leake en fait :)

Donc Ben Howard arrive.

Avec ses musiciens. Sacrée équipe bon sang. Tous hors pairs.

Ben le premier. Assez sidérant à la guitare. Moi je n'y connais rien d'un point de vue technique alors je me contente de m'exclamer de temps en temps "wahou c'est beau ce qu'il fait" et Audrey et Sabine surenchérissent en employant des mots que je ne comprends pas qui doivent signifier qu'il fait des trucs compliqués. Je considère ça comme une validation de mon exclamation. Sourire de contentement.

Côté voix je suis aussi bluffée. Va savoir pourquoi mais sur l'album je m'étais dit que peut être en live il n'allait pas forcément pousser trop sur sa voix. On peut dire que je m'étais bien trompée. La voix part souvent loin et toujours avec justesse. Puissance et précision, tout est parfaitement maitrisé.

Compte tenu du répertoire de l'artiste pas forcément très dansant a priori, je ne m'attendais pas à des prouesses côté jeu de scène et s'il interprète quelques titres simplement assis, le reste est joué debout et l'artiste occupe la scène, échange avec ses musiciens, bref, rend le spectacle vivant, prolongeant souvent les morceaux de l'album en se livrant à de longs intermèdes instrumentaux de toute beauté. Surprise du soir, donc, Ben Howard est un vrai performer qui fait le show et vraiment pour moi c'est inattendu.

Côté surprises, il est rejoint sur un titre par Richard Thomas (émoi). L'occasion là encore de se livrer à un joli moment de musique partagée, le public suit, c'est superbe.

Sur Only Love d'ailleurs, le public reprend massivement le refrain et c'est assez bouleversant. Plusieurs fois ce soir là le public interviendra mais jamais l'effet produit sur moi ne sera si fort qu'à ce moment là...La setlist comprend mes titres préférés : bien entendu The Wolves qui déclenche une vraie ovation de la part du public (le titre, radiodiffusé, est d'ailleurs repris par un choeur immense) mais aussi Keep Your Head Up (j'ai d'ailleurs dévéloppé une forme étrange d'addiction depuis hier soir, ça m'inquiète) et Black Flies.

Je ne t'ai pas dit le meilleur : Ben Howard est drôle et ponctue ses transitions de remarques marrantes, prenant vraisemblablement un vrai plaisir à échanger avec son public parisien. Plaisir partagé.

La soirée s'achève sur un rappel qui sera l'occasion de profiter de deux titres supplémentaires. Superbe concert, qui laisse un peu flottant.

Je me suis endormie hier avec les wouhous de Ben Howard qui me trottaient dans la tête.

On ne peut imaginer plus agréable façon de se laisser aller à basculer dans le sommeil que celle-ci.

(Alors merci Ben Howard pour toute cette magie).

Sinon tu peux retrouver le live report de Sabine ici et celui d'Ava arrive bientôt chez elle ici ou sur le Hiboo.

 

 

Commenter cet article

AVA 31/01/2012 23:37


Bon bon ok ok.
Voici mon (petit) live report : http://www.lepalindrome.net/2012/01/31/ben-howard-a-la-cigale/


;) ;)

NotSoBlonde 04/02/2012 16:31



Cooooool! merci :)



AVA 31/01/2012 14:43


haha mais je n'avais pas prévu de faire un compte-rendu :D
en tout cas c'était bien cool de partager ce moment avec vous deux ! Kleenew crew powa !

NotSoBlonde 04/02/2012 16:33



Bon et bien moi je suis contente que tu te sois décidée à en faire un quand même :)



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents