Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog De La Blonde

Le Blog De La Blonde

Je fais des trucs. Plein. Parfois j'en parle ici.


"Brandt Rapsodie" de J. Cherhal et B. Biolay, "cinq fois deux" de F.Ozon et le mec de la tombe d'à côté de Katarina Mazetti

Publié par NotSoBlonde sur 19 Août 2010, 07:00am

Catégories : #Lecture(s)

"Les histoires d'A., les histoires d'A, les histoires  d'amour finissent mal...en général" chantaient les Rita Mitsouko il y a 15 ans (voilà qui ne nous rajeunit pas...). Rien de nouveau sous le soleil, donc, avec les trois oeuvres que je vais mettre en parallèle ce coup-ci si ce n'est une originalité dans la forme qui m'a semblé mériter d'être soulignée. Allez go!

 

D'abord il y a ce film de F. Ozon qui m'a terriblement émue lorsque je l'ai vu la première fois, au cinéma : cinq fois deux. Derrière ce titre arithmétique se cachent cinq séquences d'une histoire d'amour prise à rebours : depuis le divorce jusqu'à la première rencontre. Le film tire sa force de l'interprétation des deux acteurs principaux : Valeria Bruni Tedeschi et Stéphane Freiss et du procédé ingénieux qui consiste à parcourir l'histoire sentimentale depuis son terme jusqu'à sa naissance, accentuant l'ironie du propos véhiculé par le film.(et le "Sparring Partner" de Paolo Conte qui me colle le frisson à chaque fois...)

 


5x2
Bande annonce vf publié par CineMovies.fr - Les sorties ciné en vidéo
 
Côté chanson, le titre que je compte évoquer ici est Brandt Rapsodie de Benjamin Biolay (qu'on écoute sur "la superbe", le dernier album de Biolay mais aussi sur interprété en duo avec J. Cherhal sur son dernier album ("charade",en bonus), morceau ô combien sensuel qui entreprend de raconter une histoire d'amour à partir de petits mots-messages express laissés sur le frigo.
 
Tout y est : De l'étourdissement des débuts à la fin déasarmante d'amerture et de distance en passant par le quotidien et ses impératifs terre à terre qui manquent cruellement  de glamour. Attention morceau magique.
 

 

Le roman enfin m'a réservé une agréable surprise. Alors que je l'entreprenais comme une "lecture de vacances", comprenez un récit léger et plutôt superficiel, je me suis surprise à lui trouver toute une foule de points forts.

 

Le pitch : La rencontre de deux trentenaires que tout semble opposer : Elle, bibliothécaire, veuve cultivée et au goût prononcé pour la sobriété. Lui, éleveur en passe de finir vieux garçon qui a perdu ses parents et irrésistiblement attiré par le kitsch et les accoutrements outrageusement tapageurs. Première rencontre dans un cimetière. Echange de sourire par inadvertance : Début d'une histoire pas si banale...

 

  D'abord il s'agit d'une histoire à deux voix ce qui permet d'alterner le point de vue des deux personnages principaux et prête à des situations cocasses ou émouvantes. Ensuite c'est une histoire d'amour pas mièvre (et dieu sait si l'exercice qui consiste à relater une aventure sentimentale sans tomber dans les poncifs propres au roman à l'eau de rose est périlleux) sur l'inexplicable attirance de deux êtres que tout semble opposer et la difficulté qu'ils peuvent rencontrer à choisir entre passion et raison, à concilier avec un quotidien lourd de contraintes. Un léger suspens nous tient en haleine du début à la fin et on partage facilement les émotions des deux protagonistes d'un chapitre à l'autre grâce au style de l'auteur.

.

 

  Morceaux choisis :

 

"Parfois j'ai l'impression que je suis en train d'essayer d'apprendre son corps par coeur, comme si j'avais peur qu'il disparaisse. (...) C'est assez marrant, elle se trouve tout à fait quelconque. Moi, j'ignore totalement si elle est belle ou laide, ça n'a aucun intérêt pourvu qu'elle reste comme elle est".

 

"De la poudre aux yeux, voilà ce que je t'ai donné

L'or s'est transformé en feuilles mortes au soleil

et tout surpris, tu as regardé mon visage impatient"

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commenter cet article

Ph 23/01/2011 14:11



Comme prévu j'ai lu le roman et c'est un petit bijou. Un coup de coeur pour ce conte de fée des temps moderne.


Je ne sais pas si j'aurais été amené à le lire sans être passée par ici, en tout cas un grand merci. Elle dit de bien jolies choses dans son roman Katarina Mazetti.



NotSoBlonde 23/01/2011 21:05



Merci d'être repassé ici pour me livrer ton point de vue, je trouve ça vraiment gentil de ta part. A bientôt ;)



Marcozeblog 26/08/2010 14:27



C'est marrant de voir à quel point ce titre de Biolay plait. Pour les gens, il semble sortir du lot. L'ambiance est particulièrement réussie, c'est vrai....



NotSoBlonde 27/08/2010 17:14



Oui il a fait preuve d'une vraie audace dans ce titre...et le processus littéraire est intéressant : j'aime :)



ally 25/08/2010 15:33



je m'étais bien dit que j'avais déjà vu la couverture de ce livre quelque part... IL m'a intrigué quand je l'ai vu à la gare, j'hésitais presque à l'acheter. En tout cas, ton avis m'a donné envie
de le lire:)



NotSoBlonde 27/08/2010 17:14



oui il mérite qu'on se laisse tenter car il va bien au délà de ce que la couverture peut laisser attendre :)



Vanessa Villerot 19/08/2010 22:39



j'adore ce morceau avec Biolay


Jeanne Cherhal passe à Evry le 13 octobre au théâtre de l'Agora . je ne vais pas la rater!



NotSoBlonde 22/08/2010 22:12



Oh la la que de tentations à la rentrée...



Ph 19/08/2010 19:40



J'aime beaucoup cette rubrique.


J'avais aimé le film. La chanson, explicite. Je retiens le roman pour plus tard.


 



NotSoBlonde 22/08/2010 22:12



Merci pour ce commentaire :)



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents