Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog De La Blonde

Le Blog De La Blonde

Je fais des trucs. Plein. Parfois j'en parle ici.


Eléphant au café de la danse, Paris 18/06/2013 (Photoreportage)

Publié par NotSoBlonde sur 20 Juin 2013, 10:26am

Catégories : #Musique

 

elephant20.jpg

 

Eléphant est un charmant duo qui chante en français des chansons pop, douces et légères, la parfaite petite musique de la belle saison, en quelque sorte.

Quelle belle saison? - me diras-tu. Oui, bon. Tu n'as pas tort. Mais justement : la musique d'Eléphant saura apporter le soleil qui manque à ton ciel de printemps trop terne. Essaie, tu verras (chronique de leur EP ici et chronique de l'album par là)

18 juin 2013, 19h30. Douce soirée parisienne, sans pluie (ce qui est assez rare pour être noté), Eléphant s'apprête à jouer devant un café de la danse complet comme en témoigne la longue file de spectateurs qui déborde largement sur la rue de Lappe.

Après une première partie bien barrée signée Super Popcorn (sur laquelle je reviens bientôt dans un billet qui lui sera consacré), Eléphant s'installe et attaque son set avec "Les voyages". Jolie entrée en matière avec un titre entrainant sur lequel on sent une légère crispation au départ (sans doute liée à l'angoisse causée par cette date importante) qui s'estompe bien vite.

Les titres s'enchainent et la pop sucrée du duo se révèle très efficace sur scène.

Dans la salle, la chaleur devient rapidement étouffante : les peaux ruissellent, les franges se plaquent sur les fronts et le bar est pris d'assaut.

J'en profite pour suggérer au Café de la danse d'investir dans un système de climatisation digne de ce nom car l'inconfort créé par l'écrasante moiteur était tout de même un peu gênante.

Lisa remarque d'ailleurs, l'oeil pétillant, après avoir perdu le bindi qui orne habituellement son front, qu'elle comprend enfin pourquoi Beyonce a toujours un ventilateur qui l'accompagne sur scène et fait remarquer en souriant qu'à ce moment précis, elle aimerait bien en avoir un, elle aussi.

Les titres du premier album du groupe défilent et en guise de 7ème morceau c'est une reprise qui est annoncée : "les dimanches à Bamako" d'Amadou et Mariam, un titre joyeux et dansant, plein de bonne humeur, qui leur va comme un gant.

 

elephant3.jpg


Sur "Danse, danse", Lisa et François invitent le public à se lever pour bouger avec eux malgré la température devenue difficile à supporter, arguant que -de toute façon- "ça peut difficilement être pire niveau chaleur alors autant en profiter pour danser".

Argument convaincant semble t'il car toute la salle joue le jeu et le café de la danse -le bien nommé- se transforme pour le reste du concert en un dancefloor improvisé.

Pour clore le concert, Eléphant joue "Collective mon amour" en version rallongée grâce à une prolongation qui permet au duo de se transformer en directeur de chorale éphémère. Joli moment.

 

elephan18.jpg


Les lumières s'éteignent complètement mais le duo revient ensuite pour les rappels.

C'est avec une ravissante reprise de Noir Désir, "le vent nous portera" que le groupe attaque puis suivra "au fond, c'est beau" , titre auquel François offrira une superbe fin grâce à un sublime solo au violon (n'ayons pas peur des mots).

Le concert s'achèvera sur "tu vois, tu vois, tu vois".

Un très joli moment, vivant et dynamisant, à l'image de ce premier album très réussi.

Elephant est un artiste du chantier des Francofolies 2013 et sera présent au festival le 14 juillet, sur la scène de La Coursive. Billets ici (il est encore temps de réserver)

 

 

 

Retour en photos :     

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents