Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog De La Blonde

Le Blog De La Blonde

Je fais des trucs. Plein. Parfois j'en parle ici.


Gush à la cigale mardi 8 juin 2010

Publié par NotSoBlonde sur 10 Juin 2010, 08:00am

Catégories : #Musique

"Quoi, t'es ENCORE allée voir Gush?"

 

 Voilà ce que j'ai entendu alors que je m'extasiais sur ma soirée du mardi 8 juin. 

A noter que cette question là, on me la pose souvent.

Pas spécialement pour Gush (je ne suis pas sectaire). Elle est déclinable à l'envi. Il suffit de remplacer le nom du groupe par Hindi Zahra, You and You, Ben l'oncle soul, Ben Mazué...et on obtient la formule récurrente de la plupart de mes lendemains de concert.

 

Oui c'est ainsi, alors que certains font dans le comique de répétition, moi je fais dans le concert de répétition. Chacun son truc. Enfin, je ne systématise pas non plus. Attention. Mais il faut bien reconnaitre que lorsque j'ai un coup de coeur musical j'ai tendance à développer une addiction qui se manifeste par ma présence récurrente dans le public de la formation en question. Il faut dire que c'est intéressant de voir comment évoluent ces groupes.

Oui parce qu'il s'agit toujours de formations qui ne sont pas encore très médiatisées. Des talents émergents selon la (pompeuse) formule  consacrée. J'aime l'idée de tomber sur un groupe encore peu connu et de le suivre pendant son ascension. C'est mon côté joueuse. Qui fait de moi une sorte de turfiste musicale.

 

Dernièrement j'ai ainsi misé sur de bons chevaux : Pour GushHindi Zahra et Ben l'oncle soul l'ascension a été fulgurante mais ils étaient déjà un peu lancé quand je les ai croisés. Ca fausse la donne. Pour les autres je sais que ça ne va pas tarder. Forcément. Trop de talent pour que le grand public passe à côté. Remarquez bien qu'il n'y a pas d'enjeu. Juste la satisfaction sincère de les voir reconnus. Et le plaisir de lancer fièrement un "Ah, vous voyez, j'vous l'avais bien dit qu'ils étaient terribles" à ceux de mes amis qui doutaient franchement de la capacité à percer de mes chouchous du moment lors de la première écoute .

 

Gush je les ai vus de nombreuses fois (en showcase, en première partie d'autres artistes) mais encore jamais en tête d'affiche. Et dans une grande salle parisienne en plus. Je me devais d'y être. Et j'y étais.

 

Aisance, énergie, assurance, complicité : tout ce qui fait le succès du quatuor était là. Mon musicien chouchou parmi les 4 (le batteur, Vincent, formidable d'énergie vive, l'antithèse du musicien qui se regarde jouer sur scène) donnant comme toujours le meilleur de lui même de la première à la dernière note, s'agitant follement quelque soit le poste qu'il occupe sur scène.

 

20100220-IMG 5189

 

 

Certes ils ont mis un peu de temps à se mettre en route vraiment (un ou deux morceaux avant de les sentir complètement à l'aise)  mais les moments de bon rock débridé qui ont suivi en valaient la peine. Quand ils remuent sur Dance on, Vondelpark ou You really got style, la salle suit le mouvement, la fosse de la cigale semble même devenir mouvante comme sous l'effet d'une immense houle musicale.

  

Jonglant entre déferlantes rock et titres plus calmes, l'agencement des titres était parfait, permettant à l'ambiance de toujours rester tendue juste ce qu'il faut. Comme chaque fois que je les ai vus, ils terminent sur Jealousy interprété complètement unplugged  donnant  l'impression que la salle de la cigale devient toute petite l'espace du morceau. Petite session presqu'intimiste en cadeau de départ pour un public sous le charme. Ils reviendront pour le traditionnel rappel avec une cover de "Sugar, Sugar" des Archies : Joli choix, le titre leur va bien d'autant qu'ils le jouent de façon collégiale, l'oeil malicieux et ravis semble t'il de ce moment passé sur scène.

 

Certes leurs textes ne sont pas transcendants mais on s'amuse de la friponnerie de certains titres (P-nis) et si le fond n'est pas exceptionnel, il faut reconnaitre la musicalité des paroles. Et puis quelle efficacité que celle des mélodies et quelle assurance sur scène! J'ai déjà évoqué leur style aux influences TRES facilement repérables mais c'est aussi ce qui fait partie de leur charme. On retrouve chez eux un peu de tout ce qu'on aime bien ailleurs; leur musique satisfait une nostalgie-doudou réconfortante.

 

 

Mardi 8 juin Gush a confirmé qu'il n'est pas (que?) un "groupe à minettes", contrairement à ce que j'ai pu entendre à leur sujet. En témoignait d'ailleurs le public très hétéroclite présent ce soir là. Il s'agit d'un groupe qui prend toute sa dimension sur scène.(D'ailleurs j'avoue, pour les avoir découverts en live, que j'ai été déçue à l'écoute de l'album qui ne restitue pas l'incroyable énergie qui se dégage de leurs plateaux).

 

A retrouver au Bataclan le 30 novembre 2010. Réservez vite, j'avais parié que la cigale se jouerait à guichets fermés et je ne m'étais pas trompée; je suis intimement convaincue qu'il en sera de même pour le bataclan à l'automne.

Commenter cet article

Astrid 10/06/2010 18:02



Très bon Live Report, tout y est dit et il faut se méfier des idées préçoncues sur ce groupe. Ils attirent aussi bien les filles que les garçons et jusqu'à présent ils ont eu l'intelligence de
rester proches de leurs fans une fois le succès arrivé.... et pas forcément le déléguer à des labels qui s'en foutent un peu.


Longue vie au groupe Gush... et bien sur RDV au Bataclan !


 



NotSoBlonde 12/06/2010 12:18



Merci du commentaire. Au bataclan alors! :)



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents