Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog De La Blonde

Le Blog De La Blonde

Je fais des trucs. Plein. Parfois j'en parle ici.


Izia au Plan

Publié par NotSoBlonde sur 28 Février 2010, 14:00pm

Catégories : #Musique


En ces temps où le népotisme le plus décomplexé s'affiche jusqu'à la tête de l'Etat, je me méfie de l'engouement provoqué par la cohorte de "fille/fils de"  qui font carrière dans la musique.Le talent comme héritage génétique, j'ai du mal à y croire...
Alors bien sûr que le fait de baigner depuis tout jeune dans un univers artistique bouillonnant, de multiplier les rencontres avec ceux qui font l'époque et l'accès facile aux supports musicaux les plus variés doivent faciliter l'épanouissement d'un tempérament même rien qu'un peu créatif.Mais n'est pas artiste qui veut.

Aussi, quand la planète musicale a commencé à frémir de la rumeur selon laquelle Izia, enfant virtuose ayant pour père le grand Jacques Higelin, débarquait sur la scène rock française en lui apportant une énergie qu'elle n'espérait plus, je me suis méfiée. Et j'ai fait preuve d'une parfaite indifférence vis à vis de la nouvelle.
Jusqu'à ce soir.Jeudi 18 février 2010.

Je suis au Plan pour voir Gush  qui assure la première partie du concert et, à ce jour, je n'ai toujours pas entendu un seul morceau interprété par Izia. Je me laisse le plaisir de la découvrir à travers sa prestation scénique prévue ce soir.


La jeune femme arrive après s'être fait attendre juste ce qu'il se doit pour susciter le désir du public qui la réclamait à grand renfort d'exclamations désespérées. Côté allure, la belle est résolument rock: Féline avec sa longue et épaisse crinière lâchée sur ses épaules, toute de noir vêtue, elle arbore un court short et un body à demi transparent recouvert -pas pour longtemps- d'un perfecto dans la plus pure tradition rock : jolie silhouette, sexy et très graphique. Juchée sur de vertigineux talons, elle domine l'auditoire, pleine d'une assurance légitime.



Accompagnée de ses fidèles musiciens, aussi électriques qu'elle, le concert nous délivre une dose d'énergie considérable, naviguant entre des influences rock d'époques variées. Entre les morceaux, Izia se livre à des intermèdes habilement menés, avec humour et aisance, multipliant les échanges avec le public et accentuant la connivence qui s'installe naturellement  entre un artiste et un public qui est venu pour lui. Sa façon de s'adresser au public masculin de la salle (déjà passablement enfiévré par l'abus d'alcool), sa gestuelle et ses postures souvent plus que suggestives amènent très vite la salle au comble de l'excitation. L'ambiance devient très vite orageuse, trop riche en testostérone à mon goût.

Note pour plus tard : à l'avenir, lorsqu'un concert résolument rock est prévu au Plan, prendre garde à m'installer latéralement, loin de la fosse centrale, définitivement trop remuante pour une longue chose fragile comme moi. De nombreux mâles commencent assez tôt à se dévêtir (pas complètement je vous rassure), sur invite de la star de la soirée, et à exprimer assez crûment leur envie de laisser libre cours aux instincts primaires que la belle reveille en eux.
La salle est très vite en surchauffe (dans tous les sens du terme : 40°C au milieu de la foule) et les spectateurs sont nombreux à devoir sortir pour reprendre leurs esprits. L'occasion de discuter avec quelques membres du service de sécurité qui me livrent leurs angoisses quant à la gestion du public de ce soir, qu'ils jugent vraiment très "chaud". Le concert se déroule cependant sans heurt malgré la montée graduelle de la tension installée dès les premières minutes, qui finit par rendre l'air un peu pesant.

Izia enchaine les morceaux sans perdre de son énergie (au contraire) et termine en soutien gorge, s'aspergeant tout le corps avec l'eau échappée d'une bouteille attrapée au passage : Elle achève ainsi de séduire l'auditoire masculin qui n'en peut plus de désir. A noter qu'elle semble s'en amuser franchement car elle en joue beaucoup, avec une pointe d'ironie par moment.

Déchainement final, Izia s'en prend au matériel et finit même par faire circuler parmi le public certains des instruments qui l'accompagnaient sur scène (et pas des moins encombrants). Face à ce spectacle, je suis partagée.

On ne peut que saluer la performance qui est indiscutablement riche et efficace mais il me semble que l'ensemble manque un peu de sincérité. La musique est franchement bonne pour qui aime le "vrai"-rock-qui-décoiffe et je ne dis pas que la belle ne croit pas en ce qu'elle fait car il est évident qu'elle y met tout son coeur (et tout son corps) mais il me semble aussi que l'on glisse parfois (souvent?) dans le catalogue d'imitation de situations qui ont fait la légende de la scène rock et que c'est cette accumulation qui est responsable du sentiment de malaise que j'ai ressenti pendant le concert.

Izia est une jeune femme à suivre, sur scène, car le show est incomparable mais il me semble qu'elle gagnera à s'éloigner des clichés qu'a bâti l'imaginaire collectif autour du rock pour créer un univers plus personnel et plus touchant.

Une preuve de maturité artistique?



Je viens de trouver ceci qui me semble retranscrire assez bien la folie de cette soirée :


Commenter cet article

Izia concert 05/08/2012 18:41


Comment résister à la tornade Izia en concert ? ou même à son dernier album ?


Cette fille est un vrai condensé de rock qui nous arrive...

NotSoBlonde 13/09/2012 21:46



Oui je ne sais pas l'expliquer, j'ai l'impression qu'elle hurle tout le temps, je me sens agressée par son attitude, je ne comprends pas...



jenny 29/03/2010 19:43


ah ça me rassure, c'était un jour "sans" pour eux, je comprenais pas que ça se passe mal globalement en fait.
oui j'avais un pass photo :)
bon mais sinon, ça c'était que de l'ordre de la petite remarque inutile, tu penses la même chose pour izia? ce côté j'en fais trop? je me demande si c'est seulement moi qui fait un blocage huhu


NotSoBlonde 30/03/2010 16:58



Ah non je partage ton point de vue et les deux amies qui m'accompagnaient ce soir là aussi..Sans en avoir parlé pendant, on a eu la même impression après coup... Mais je crois que ca ne reflète
pas l'impression de la majorité du public qui semblait littéralement subjugué ;-)



jenny 29/03/2010 16:08


j'étais également à ce concert(photo sur mon site), je partage vos échanges de comm', je dirais juste qu'elle en fait des tonnes, des couches tout ce que l'on veut et que ça en devient "too much",
comme le prouve des phrases lancées en plein concert qui moi me donne envie de me pendre "est ce vous etes rock n roll putaiiiiiin" :) mais bon le public lui en est ravit.
Après elle fait le show, ça envoit et ça plait donc bon que dire! ;)
ps:  pour y aller plus que souvent et les connaitre, je pense que tu te méprends sur le Plan et ses vigiles :)


NotSoBlonde 29/03/2010 19:39


Pour les vigiles, j'ai juste eu une mauvaise expérience ce soir là avec l'un d'entre eux qui est sans aucun doute quelqu'un de charmant par ailleurs ;-)
Sinon avec les autres ça se passe toujours très bien (j'ai aussi mes habitudes là bas!)
A bientôt alors ;-) Je file sur ton site voir les photos! (mais tu as eu le droit de faire des photos dis moi??)


LISA 25/03/2010 11:07


j'y été aussi et j'ai pas trop aimé la première parti par contre


LISA 25/03/2010 11:05


j'y été aussi et j'ai pas trop aimé la première partie moi!


Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents