Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog De La Blonde

Le Blog De La Blonde

Je fais des trucs. Plein. Parfois j'en parle ici.


L'interview de Charlie Winston aux Francofolies 2012

Publié par NotSoBlonde sur 31 Juillet 2012, 08:00am

Catégories : #Musique

Aux francofolies cette année, je passais mes journées à assister à un maximum de concerts qui me plaisaient et à prendre des photos puis ensuite je publiais un compte-rendu, écrit à 4 mains avec Swann et illustré de quelques photos, sur le blog du Ricard S.A. Live Music, quotidiennement. Rappelle toi tu peux par exemple te rendre ici pour retrouver notre retour sur la première journée.

De temps en temps, j'ai aussi publié un billet sur le blog des Francofolies parce qu'un des concerts qui me semblait complètement représentatif de ce festival m'avait marquée. Tu peux ainsi retrouver ici mon retour sur la soirée "Crouners" qui est une création du festival et qui a réuni, le temps d'un concert, Tété, Alexis HK, Rover, Thomas Dutronc et Anis ou encore là un billet sur le concert anniversaire du chantier des Francofolies qui a permis à un petit nombre de privilégiés d'assister à des mini-concerts de 15 artistes différents dans les magnifiques salles du museum d'histoire naturelle de La Rochelle.

Tout ça pour en venir où? te demandes-tu sûrement...Tout ça pour t'expliquer que je n'ai pas fait beaucoup d'interviews. En fait j'en avais demandé quelques unes mais suite à un petit souci logistique, elles n'ont pas pu être calées. Bref. De toute façon c'est aussi bien parce qu'en rentrant des Francos je devais traiter mes photos (et il y avait de quoi m'occuper, tu peux en retrouver un peu partout sur les pages précédant ce billet) et j'ai enchainé sur deux jours de festival Fnac Live qui m'ont donné matière à alimenter ces pages également. Et je n'avais donc toujours pas mis le nez dans ces interviews jusqu'à hier.

Oui.

Les vacances, le soleil enfin arrivé et tout ce que j'avais à gérer "avant" font qu'elles ne vont sortir qu'à partir de maintenant.

Première salve avec celle de Charlie Winston, avec des propos recueillis façon "conférence de presse" puisque nous étions 4 autour de lui. La suite bientôt avec Daby Touré et si tout va bien je terminerai avec Mrs Good...

francos-itw-1-2.jpg

Alors d'abord il faut replacer ce moment là dans son contexte : nous sommes vendredi 13 juillet (ahem, vendredi 13) et à La Rochelle la pluie est battante et le vent souffle comme rarement, à tel point que le site des Francofolies est un temps fermé et que je suis coincée dans la salle de presse une bonne partie de l'après-midi avec interdiction d'en bouger. Tant mieux d'ailleurs parce qu'alors qu'on m'avait annoncé qu'aucune des interviews demandée ne m'était accessible je tombe sur la personne en charge de cet entretien qui me dit que je suis sur la liste des présents et que c'est dans ...5 minutes.

Youpi! Le temps d'enfiler mon poncho imperméable et je rejoins les autres. Trempée mais ravie (merci la vie).

On s'installe tranquillement autour d'une table et c'est parti pour quelques minutes d'échanges bercés par le clapotis des gouttes tombant sur les toiles qui nous abritent et le fracas du vent qui les malmène. Et oui, c'est qu'il y a un avis de tempête sur La Rochelle qui conduira -mais à cette heure-ci on ne le sait pas encore- à l'annulation de tous les concerts en extérieur, y compris du coup, celui de Charlie Winston. Tristesse car nombreux sont ceux de la région qui venaient pour le voir tout spécialement...

 


Charlie est détendu, un peu inquiet à ce moment là de la météo et du risque d'annulation mais serein et il confie d'ailleurs qu'il est déjà venu sur le festival des Francofolies de La Rochelle il y a 3 ans, qu'il avait beaucoup aimé son concert, qu'il se souvient que le public était fantastique et qu'il est ravi d'être là à nouveau parce qu'il sent que ça va encore très bien se passer. 

"Et que penses tu de La Rochelle?"

"C'est une très jolie ville, j'y suis depuis 3 jours en fait, j'ai pu en profiter du coup mais incognito" (il confiera par la suite qu'il a notamment assisté au concert de son ami, Daby Touré, qui se produisait la veille de cette interview sur la scène de l'Horloge Rouge).

"Aujourd'hui à La Rochelle c'est très pluvieux, très venteux aussi mais c'est un festival dont se dégage un très bon esprit alors c'est un plaisir d'être ici. Et puis c'est seulement aujourd'hui que c'est humide, les deux autres jours on était vraiment bien" ajoute t'il.


francos-itw-1-3.jpg

Ensuite les questions portent sur son travail et sur les directions qu'il compte lui donner désormais.

Ainsi on aborde le fait qu'en 2010 il est apparu dans le film de Benoit Philippon ("Lullaby (for Pi)") dont il a par ailleurs composé la bande originale et bien entendu la question suivante porte sur d'éventuels autres projets à venir, concernant le cinéma. Il explique qu'il y a actuellement quelque chose, un projet, auquel il s'intéresse et pour lequel il travaille avec d'autres personnes mais dont il ne peut pas encore vraiment parler pour l'instant, projet qui comprendrait possiblement une part de composition de musique et une part de jeu d'acteur également. On n'en saura pas plus : à suivre, donc.

Revenant sur sa position un peu particulière d'artiste-britannique-chouchou-du-public-français, il s'en réjouit clairement et s'amuse de la connivence qui existe avec ses fans qui l'ont accueilli si chaleureusement ainsi que de sa programmation aux Francofolies, un festival français "mais les français pensent que je suis un des leurs je crois, ils considèrent que je suis moi aussi français je crois!".

"Il y a quelquechose de spécial entre la France et moi mais je ne sais pas très bien quoi. Je crois que comme j'y ai vécu et que je me suis vraiment intéressé à ce pays et à ceux qui y vivent alors peut être que les gens ont apprécié ça?"

Alors qu'une journaliste souligne le spectre très large de sujets que balaie l'ensemble de son répertoire et lui demande d'où lui viennent ses idées de chansons, comment il trouve l'inspiration pour écrire ses textes, Charlie précise que tout pour lui est matière à écrire. "C'est la vie qui m'inspire, dans tout ce qu'elle comprend. D'ailleurs la mort m'inspire aussi, puisqu'elle fait partie de la vie!"

Au festival Solidays, Charlie Winston a joué un nouveau titre.

"Est ce que ce soir ce sera à nouveau le cas? Vas-tu jouer ainsi des titres inédits sur les concerts à venir?" lui demande t'on.

"Oui, je pense que oui, pour ce soir en tout cas. Pour ce qui est de jouer de nouveaux morceaux ensuite, ce qui me manque, c'est le temps...J'ai envie de jouer les nouveaux titres au public quand ils sont vraiment prêts".

"En fait jouer une chanson tout seul, avec ma guitare, c'est comme manger une pomme, tu vois. Et jouer ma chanson avec le groupe, c'est comme essayer de faire une tarte aux pommes : ll faut trouver tous les bons ingrédients et il faut du temps pour ça, pour les trouver et les agencer correctement afin que le résultat soit réussi".

 

francos-itw-1-4.jpg

Moi j'aime beaucoup cette image et quand l'entretien se termine Charlie confie qu'il veut donner un concert qui délivrera beaucoup d'énergie le soir-même, il souhaite que ce soit très dynamique mais voilà... Quelques heures plus tard la préfecture ordonnera l'annulation des concerts "à ciel ouvert" sur le festival en raison de la météo dangereuse :  Tout le monde sera très déçu : artistes, spectateurs et membres du festival bien entendu mais c'est ainsi...

Pour ma part j'ai eu la chance de revoir Charlie sur scène la semaine suivante au festival Fnac Live, tu peux d'ailleurs retrouver les photos de ce concert ici. Très bon concert, habité de la douce folie qui fait que certains moments de live deviennent de grands moments même si on peut regretter peut-être que le son n'était pas à la hauteur de cette belle prestation.

Toutes les infos sur Charlie Winston sont à retrouver ici sur son site. Les dates de concert, ses billets de blog racontant sa tournée, etc...une mine d'or pour les fans cet endroit!

 

(Pour info les photos qui illustrent ce billet sont seulement des captures d'écran :  Ne voulant pas déranger l'entretien qui était enregistré avec le déclencheur de mon appareil photo, j'ai filmé une partie des échanges (ce qui m'a d'ailleurs permis de les retranscrire) et j'ai récupéré des images sur la courte vidéo récupérée...)

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents