Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog De La Blonde

Le Blog De La Blonde

Je fais des trucs. Plein. Parfois j'en parle ici.


Le nouveau clip de Sébastien Tellier : De l'art ou du cochon? #CochonVille

Publié par NotSoBlonde sur 18 Avril 2012, 06:00am

Catégories : #Musique

cochon-ville.jpg

Seb, faut qu'on parle mon grand.

Non parce que j'aimerais comprendre : Je suis un peu perdue, là. J'avoue.

Autant le délire annoncant la sortie de l'album My god is blue, j'étais à fond (souviens-toi, c'était là). Ton trip mystico-surrealistico(?)-arty, j'étais fan. 

Mais le clip de Cochon ville est sorti et comment te dire? Je crois que ce qui résume assez bien mon sentiment global à l'issue du visionnage de la séquence c'est : facile.

Non mais c'est vrai, quoi! Côté son déjà j'ai un peu l'impression d'un flash-back dans les années 80, d'un coup d'oeil dans le rétro qui aurait débouché sur une production un peu trop fidèle au passé.

En toute sincérité, dis, si tu écoutes le morceau simplement,en faisant abstraction de sa mise en image, ne croirait-on pas VRAIMENT entendre la bande-son d'un Max Pecas de la grande époque

(Du côté d'on se calme et on boit frais à St Tropez (paie ta référence qui claque!), vers 1:53, reconnait qu'on n'est pas très loin du cochon ville de Sir Tellier. C'est à s'y méprendre quand même...)

Boucles de synthés simplettes et voix "vocodée" : personnellement j'ai juste eu l'impression très forte d'un grand bon dans le passé, et pas spécialement dans ce qu'il avait de meilleur musicalement parlant. A mon sens.

Alors bon je sais que des tas de gens adorent ce clip et crient au génie depuis qu'il est sorti mais moi je reste dubitative.

Franchement.

Parce que j'en attendais plus du grand manitou-Tellier qui, j'en suis convaincue, est capable d'être beaucoup plus créatif que ça pour épater la galerie et épancher la soif de nouveauté de son public.

On peut y voir une sorte de parodie, une ode à l'absurdité, on peut essayer de trouver un intérêt à ce mix étrange entre une imagerie trash et une musique confondante de naïveté et de facilité.

J'ai tenté.

Mais je suis restée hermétique à tout ça.

Ca arrive, de ne rien comprendre au génie de certains artistes. Là, je dois admettre que j'ai sans doute rencontré ma propre limite.

 

 

L'orgie orchestrée par le gourou Tellier me laisse de marbre, je ne trouve même pas la séquence sexy.

Consternante, c'est tout.

Et je m'en veux presque quand, à la lecture des commentaires élogieux qui pleuvent sur ma timeline FB (et sur celle de Twitter aussi d'ailleurs), je réalise que je suis sans doute un peu en dehors de la hype. Note bien que je m'en fiche pas mal mais que j'aimerais bien entrer dans la transe moi aussi parce que j'envie un peu ceux qui s'époumonnent à crier au génie devant ce qui me fait l'effet de n'être qu'une plaisanterie bizarre.

J'ai dans l'idée qu'ils ont réussi à accéder à un état supérieur de conscience en dehors duquel je reste méchamment bloquée.

Aussi. Si tu fais partie de ceux qui ont tout compris (même si t'as pas free)(uhuh)(oui je sais moi aussi je suis consternante)(pardon)(mais donc si tu es dans ce cas...), sois gentil(le) et explique-moi.

Je ne demande qu'à comprendre.

Promis. 

(Titre optionnel de ce billet : I wanna fly high as a kite)(moi aussi)(help me))

Sinon je tiens tout de même à préciser que je salue le coup marketing énorme associé à la publication du clip dont la censure par Youtube a sans aucun doute dû pousser des milliers (millions? Milliards? Arg, voilà que je m'emballe à nouveau!) d'internautes à rechercher la version intégrale pour profiter de la totalité des images proposées par le gourou-barré, j'imagine très facilement toute la foule mobilisée, par le scandale alléchée.

Alors bravo. Pour le coup de pub qui, selon ce que je lis ici et là, a eu l'effet escompté.

Pour ce qui est de la performance artistique je reste sceptique. Comme en témoigne d'ailleurs le titre de ce billet (dont je suis si fière...si tu savais :p)

N'ayant pas eu l'occasion d'écouter l'album avant sa sortie officielle je ne peux pas vraiment me prononcer et je vais donc me contenter de frémir à l'idée que Sébastien Tellier a peut être, avec son album "My god is blue" franchit la limite qui fait qu'un artiste passe de la dérision au grand n'importe quoi. Il n'y a pas si longtemps j'avais déjà eu une grosse déception avec un autre que lui qui officie aussi dans le registre décalé-arty.

Je ne m'en suis, à ce jour, toujours pas remise.

(C'est à croire qu'en ce moment pour un rien mon petit coeur se brise).

 

Alors pour finir, ce clip de Cochon ville : Performance géniale ou coup de pub facile?

De mon côté, j'opte pour la seconde option...

Commenter cet article

Elly 20/04/2012 21:10


Salut,

Petit clip non officiel du morceau "Mayday", aussi extrait de l'album "My God Is blue":

http://www.youtube.com/watch?v=oH411wTsW28

NotSoBlonde 02/05/2012 15:33



:)



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents