Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog De La Blonde

Le Blog De La Blonde

Je fais des trucs. Plein. Parfois j'en parle ici.


Michael Kiwanuka : Pure soul

Publié par NotSoBlonde sur 24 Février 2012, 08:00am

Catégories : #Musique

J'ai reçu son EP avant d'avoir entendu "Home again".

Depuis je l'ai beaucoup écouté.

A tel point que le 14 février je publiais sur FB et Twitter, en guise de boutade (?) une photo du disque seulement commentée de ces quelques mots : "je suis amoureuse de cet EP".

Pour de vrai.

Juges-en par toi même : quand je le lance il me fait du bien. Instantanément.

Je me sens mieux, un peu comme si je gagnais des points de vie sans avoir besoin de ne faire rien d'autre que d'écouter. Et de me laisser bercer.

Quand je ne l'écoute pas pendant quelques jours, je ressens le besoin irrépressible d'y revenir.

Et je n'ai pas besoin de te décrire le sentiment d'apaisement qui m'envahit alors.

J'ai posé le daignostic toute seule mais je crois qu'il est juste : je suis "in love" avec cet artiste là.

Alors afin de dissiper tout malentendu je tiens à préciser que je n'entends pas par là qu'en tête de ma to-do-list est affiché un "essayer de pécho Michael Kiwanuka" na-na-nan, rassure toi. Mais j'aime d'un amour platonique sa musique.

Vraiment.

La légende veut qu'au départ, il ne s'imaginait pas être dans la lumière.

Il faut dire que rien ne l'y prédisposait étant donné qu'il a démarré sa carrière en tant que guitariste de studio et auteur pour d'autres. Et puis, chemin faisant, il a réalisé que sa voix ne laissait pas indifférent.

Plus que ça, qu'elle séduisait carrément. Petit à petit, il s'est résolu à sortir de l'ombre.

Alors que le premier album de ce talentueux londonien sortira le 16 avril prochain (Sortie digitale le 12 mars), on découvre qu'il a concocté, au fil de ses propres découvertes musicales, une soul intemporelle et chaleureuse, teintée de folk; une musique qui vient du coeur et qui s'adresse aussi au corps; une musique habitée dans laquelle l'émotion est palpable et qui donne envie de se laisser tanguer, comme envoûté(e) par la voix.

Michael Kiwanuka avec sa soul incarnée et sexy qui ravit à la fois le corps et l'esprit m'évoque Amos Lee ou Bill Withers mais il s'en distingue par son timbre et ses compositions singulières.

Je te préviens solennellement :Gare à toi! Voilà une addiction musicale dont il te sera bien difficile de te défaire (encore faut-il en avoir envie...moi j'ai laissé tomber, j'assume mon statut de junkie).

(Tell me a tale : inconstestablement rétro mais marqué du sceau de son époque. Inexplicable, simplement parfait!)

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents