Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog De La Blonde

Le Blog De La Blonde

Je fais des trucs. Plein. Parfois j'en parle ici.


Miss White and the drunken piano.

Publié par NotSoBlonde sur 19 Juillet 2010, 08:00am

Catégories : #Musique

 

miss white and the drunken piano

 

 

Vous connaissez le bateau ivre. Ce titre provoque forcément la réminiscence de quelques lointaines heures de littérature pendant lesquelles luttant contre l'assoupissement vous vous efforciez de maintenir un minimum d'éveil bercé par la musique des mots de Rimbaud servie au mieux par un professeur inspiré, au pire par un camarade qui ânonait  tant bien que mal (plutôt mal que bien souvent) les vers du poète écorché

.

Je vous propose de faire connaissance avec un piano ivre. Vous allez voir qu'avec celui-ci, l'éveil est garanti.

Celle qui accompagne ce drôle de piano c'est Miss White, aka Marieke, qui apparait revêtue d'une superbe robe blanche qui n'est pas sans rappeler celle qu'arborait Marylin pour une photo mythique. Elle est accompagnée de deux musiciens polyvalents : David, qui assure les percussions et le beat box et M'art qui officie tantôt au saxo, tantôt à la basse.

 

 

Quand le trio entre en scène, avec son look soigné on pense tout de suite à une erreur de casting. En première partie de la présentation de la nouvelle formation de Johnny Borrell, qui s'annonce comme résolument rock, on craint la première partie-concerto qui, si elle promet un moment de musique intense, risque de ne pas échauffer les esprits et les corps comme elle le devrait.
 
miss white and the drunken piano série (2)
 
Et puis le trio s'anime et on est saisi par la folie douce qui s'empare de l'équipe. Ils se métamorphosent instantanément en trio  hip-hop symphonique faisant oublier leurs tenues empesées qui paraissaient si décalées sur la scène de la flèche d'or pour le concert annoncé.
On pense très vite à Portishead  surtout et parfois à Massive Attack pour la voix puissante aux accents jazzy qui s'envole sur des morceaux aux consonances incroyablement variées. Ca sonne trip-hop et en même temps le son parait nouveau. Peut être parce que certains morceaux sont plus classiques :  Tout en jouant des titres franchement jazz où piano et sax ont le beau rôle, Miss White ne perd rien de son énergie aussi éclatante que l'est sa robe sous les projecteurs.
 
miss white and the drunken piano série (7)
 
 
Se lançant dans des transitions franchement drôles et décalées, la belle distille ses convictions intimes comme le fait que, selon elle,  Chopin, à qui elle avoue vouer une admiration sans borne, était un amateur de hip-hop.
Légère et enjouée comme sa musique, la belle interprète de ce trio de choc nous enjôle tant par sa voix que par son dynamisme entrainant. Une formation qu'on regrette dès lors qu'elle quitte la scène et qu'on espère retrouver bien vite pour prolonger le plaisir.
 
 Justement, retrouvez les sur leur page myspace qui fourmille de dates estivales ou sur leur site.  Préparez vous à être surpris!
 
En attendant, découvrez les sur cette vidéo:
 
 
Et retrouvez là un souvenir de leur passage aux Solidays ici:
 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents