Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog De La Blonde

Le Blog De La Blonde

Je fais des trucs. Plein. Parfois j'en parle ici.


L'absurde de Namaste : Patchwork haut en couleurs, éloge de la mixité

Publié par NotSoBlonde sur 1 Février 2011, 06:00am

Catégories : #Musique

Namaste, on commence à en entendre beaucoup parler. Et pour cause : Mélange d'influences variées et marquées apportées par chacun des membres de la formation, Namaste joue la fusion des genres et le cocktail est détonnant. Avec son premier EP, l'absurde, le groupe signe un disque qui fait la part belle au métissage musical.

 Composé de 5 artistes instrumentistes : Raphaël Cornet (chant, guitare, auteur/compositeur), Kenzo Zurzolo  (Claviers, Choeurs & Compos), Benoit Dorlodo (Basse), Octavio Angarita  (Violoncelle, Choeurs) et  Reda Samba (Batterie), l'originalité du son de Namaste nait  de leur réunion autour d'un projet commun : Cette idée d'un mélange riche des différences de chacun que l'on retrouve sur la photo centrale de l'EP,  collage réalisé à  partir des visages des musiciens qui composent le groupe.

NAMASTE COLLAGE BW LOW

Photo et artWork : Elen Sylla

 Namaste c'est aussi ça : pas vraiment un frontman et des musiciens derrière mais une formation hybride où chacun trouve sa place. Une formation amicale, presque familiale, qui fait que c'est une complicité tangible qui émerge de leur live dont on sent bien qu'elle se prolonge au delà de la scène.

 

 

De l'absurde se dégage une ambiance décontractée mais studieuse, un son riche et travaillé mais qui ne tombe jamais dans l'écueil d'une forme pesante de sophistication. La musique de Namaste c'est une forme de légèreté ciselée qu'on retrouve aussi dans les illustrations de la pochette de l'EP, illustrations soignées mais qui laissent place à de petites imperfections recherchées, juste ce qu'il faut pour rendre le projet vivant et mouvant, surtout pas figé.

Car c'est aussi ça qui fait la force de Namaste :  cet audacieux mélange où les arrières plans des morceaux infusent une autre dimension aux textes, se démarquant nettement des productions de chanson auxquelles on est habitués. 

En ces heures où les courants politiques oscillent entre l'éloge de la mixité et la crainte de l'autre associée au repli sur soi, Namaste livre avec son premier EP un exemple parfait de la richesse liée au métissage culturel. Aux confluents de la pop, de la chanson, de la soul, du jazz et du hip-hop se trouve la musique du groupe qui navigue de tempos rythmés (Sorcière de l'amour, rêve, l'absurde, girl) à des mélodies planantes (Patience), jouant aussi avec les mots dont la cadence varie d'un titre à l'autre.

Sous des dehors légers c'est, l'air de rien, un peu de philosophie du quotidien que distille Namaste :  qu'il s'agisse d'inviter à se poser et à cesser la course folle qui nous anime (Patience) ou de laisser filer l'absurdité du quotidien (l'absurde), d'encourager à être soi en se démarquant des carcans imposés (monkey), Namaste délivre une énergie résolument positive et fédératrice. 

 

Avec ce premier EP Namaste donne le ton qui sera celui de son album à venir : Celui d'une mosaïque musicale, sorte de patchwork sonore ultracoloré qui ne ressemble à rien de ce que l'on connait déjà et donne irrémédiablement envie d'en entendre plus. 


 

 

Pour ça, Namaste sera ce soir au Réservoir pour la soirée Paris Jeunes Talents (complet), le 12 février à Colombes, le 17 février à Bobigny, le 26 février au Bus Palladium... Toutes les dates sont à suivre sur leur site ici ou sur leur page Facebook là.

Pour télécharger l'EP ou mieux (parce que dedans il y a un très joli livret avec tous les textes) c'est ici que ça se passe...

En attendant tu peux retrouver des photos de concert de Namaste sur ce blog  (page de recherche par artistes : 2 concerts parisiens et les photos du making-of de la session réalisée pour Bim-Bam-Boum). Juste pour le plaisir, je remets la vidéo de Woman, tournée dans l'ascenseur du métro Abesses. A retrouver sur Bim-Bam-Boum, les vidéos réalisées sur les quais du métro, moments vraiment dingues car le groupe, à chaque fois, a réussi à retenir l'attention des passants qui se sont joints à nous pour partager des instants vibrants. C'est ça l'effet Namaste : Réussir à fédérer par la musique, en proposant un son neuf et teinté d'influences hétéroclites.

 

 
Toutes les vidéos de Namaste sont à retrouver ici sur leur chaine Youtube.
Retrouvez aussi ici une interview de Namaste.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents