Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog De La Blonde

Le Blog De La Blonde

Je fais des trucs. Plein. Parfois j'en parle ici.


Pourquoi je ne regarderai pas la Nouvelle Star ce soir (Ni plus tard d'ailleurs)

Publié par LeBlogDeLaBlonde sur 23 Janvier 2014, 09:00am

Catégories : #Musique

Logo_Nouvelle_Star.png

 

Alors voilà, j'ai entrepris l'an dernier de suivre en commentant en direct sur Twitter "La Nouvelle Star".

L'émission, fraichement débarquée sur D8 misait gros sur la social TV et j'avoue m'être complètement prise au jeu de l'interaction permise par le Live Tweet; c'était un peu grisant.

Cette année même chose.

Encore que. Je ne sais pas très bien pourquoi mais j'ai ressenti dernièrement un malaise en regardant l'émission, que je n'avais pas ressenti avant.

Lors des émissions diffusées en direct, j'ai assisté à des moments qui m'ont semblé un peu "téléphonés".

Je veux dire que parfois, j'ai eu l'impression que certains candidats étaient un peu "sacrifiés sur l'autel de la social TV".

Parce qu'on leur attribuait un titre tellement en décalage avec ce qu'ils sont, leur tessiture, leur style, qu'ils allaient forcément se ramasser (et déclencher une déferlante de tweets assassins).

Parce qu'on les affublait de tenues qui devaient nécessairement entrainer une réaction massive plutôt négative à leur encontre, sur les réseaux sociaux...

J'entends par là que -surtout lors des premiers primes où les candidats ne présentent qu'un titre chacun tant ils sont nombreux- il parait dingue qu'en une semaine, toute une équipe de professionnels ne soit pas à même de repérer qu'untuel va se planter complètement sur un morceau ou sembler ridicule dans une des tenues qu'on a prévu de lui faire porter.

Bref. Malaise.

Mais admettons que tout ceci ne soit pas en partie "souhaité et préparé pour faire du tweet à outrance".

Admettons.

Je veux bien.

Après tout pourquoi pas. 

 

En dehors de ça, de toute façon, j'ai du mal avec les moments douloureux pour les candidats; la mise en scène finale notamment où on annonce quel candidat sera éliminé me parait très violente émotionnellement.

Passons outre le fait que les règles semblent devoir changer d'une émission à l'autre pour des raisons obscures (la volonté de conserver un candidat plutôt qu'un autre malgré une prestation plutôt ratée?), cette mise en concurrence des candidats me gêne un peu.

Je suis aussi sans doute tout simplement lassée par ces émissions où l'on passe son temps à comparer des candidats entre eux pour ne conserver que "le meilleur", faisant peu de cas de ceux qui sont évincés en route.

Je ne remets pas en question le fait que tout ceci permet une théatralisation extrême de l'émission, c'est du pain-béni pour qui veut faire de l'image, mais enfin personnellement, j'en suis revenue.

 

Et puis surtout, j'ai découvert qu'une alternative était possible et depuis tout le reste me parait sans intérêt.

Jusque là, je reconnaissais à ces émissions le mérite de permettre de promouvoir de jeunes talents qui sans ça auraient eu du mal à sortir de l'anonymat.

Je pensais à Christophe Willem ou encore Julien Doré qui avaient réussi à faire une jolie carrière. Ou encore à Jennifer, Elodie Frégé ou Olivia Ruiz qui avaient su tirer leur épingle du jeu. Je n'aime pas spécialement ces projets (enfin à part Julien Doré et certains titres du répertoire d'Elodie Frégé)("la ceinture", merveille) mais enfin force est de constater qu'ils ont su rencontrer un public et qu'ils ont permis à ces candidats de faire de leur rêve une réalité : vivre de la musique.

Seulement voilà qu'en est-il de "La nouvelle star" de l'an dernier?

La jolie Sophie-Tith, bourrée de talent, semble errer dans les méandres de la reconversion post-télé-réalité.

Faute d'avoir eu la chance de se voir proposer un véritable album, la belle risque fort de n'avoir été que la sensation d'une saison et de devoir ramer sérieusemenet si elle veut sortir du bourbier dans lequel elle s'est empêtrée avec son premier album de reprises. Des reprises, non mais quelle idée!

Histoire de surfer sur la vague de son succès naissant on a décidé de sortir au plus vite un album, tant pis si celui-ci devait la conduire droit au bûcher... Tristesse.

Il n'existe pas de pire publicité pour l'émission je crois que le fait que le suivi du gagnant de la saison précédente n'ait pas été à la hauteur de ce qu'on était en mesure d'espèrer.

La jolie Sophie-Tith a fait les belles heures de l'émission. La maison de disques qui a récupéré le bébé n'a pas tenu les promesses auxquelles elle s'était engagée. C'est moche..

Depuis tout ça, je t'ai parlé ici des Secrètes Sessions et si tu as parcouru le billet que je leur ai consacré tu as sans doute senti que mon enthousiasme n'était pas feint.

J'ai été ravie (et encore le mot est faible) de découvrir cette merveilleuse idée consistant à réunir des artistes venus d'horizons TRES variés pour qu'ils contruisent un projet ensemble. Sans que qui que ce soit soit éliminé au cours de l'entreprise mais au contraire, en faisant en sorte que chacun contribue à enrichir le projet grâce à son talent propre et à sa personnalité.

Un projet où on ne demande pas aux artistes de se déguiser, d'endosser le costume du séducteur, du chanteur à voix ou de la nymphette de service mais où au contraire, chacun injecte un peu de ce qu'il est pour construire un ensemble qui se révèle être une mosaïque de talents dans laquelle on se surprend à retrouver une certaine homogénéité.

 


Il y a là aussi des contraintes, notamment de temps (2h max pour créer un morceau, une semaine de résidence pour sortir un album) mais la production finale dégage une énergie positive revigorante là où les radio-crochets télévisés me laissent un arrière-goût amer dans la gorge (oui parce que je n'évoque que la Nouvelle Star mais on peut aisément généraliser le billet à l'ensemble des déclinaisons télévisées du genre).

 


 

 

Alors je m'insurge contre le fait que personne n'ait encore récupéré ce projet pour en faire une émission télé. Avec de jeunes talents histoire de les mettre en avant (la dernière session à laquelle j'ai assisté était folle, il y avait des tas d'instruments inattendus, du relief sans cesse, une ambiance durvoltée) mais aussi pourquoi pas avec des artistes confirmés. Filmer les coulisses de cette aventure qui débouche sur la création d'un album par session (folie, n'est-ce pas? Et pourtant...) me parait cent fois plus passionnant désormais que d'assister aux reportages convenus diffusés entre les prestations des candidats où les placements de produits sont légion.

 

 

Bref. Tout ça pour dire que ce soir je ne serai pas devant mon écran. J'y retournerai peut-être un de ces jours prochains, mue par la curiosité mais je n'ai plus le coeur à suivre l'aventure avec la régularité qui était la mienne l'an dernier...

 


(Je vais plutôt me repasser les vidéos des dernières Secrètes Sessions, tiens...J'ai du coup décidé d'en partager quelques-unes dans cet article, histoire que tu te fasses une idée de la diversité et de la qualité des créations originales proposées. J'ai été complètement bluffée!)


Commenter cet article

Emma 23/01/2014 16:23


Sophie Tith est retournée au lycée cette année, d'où la non présence en studio.


Tu sais qu'on pensait écrire un post semblable avec Swann ? On a carrément la flemme de regarder la NS cette année ... maintenant je suis passée au replay le lendemain par contrainte ....

LeBlogDeLaBlonde 23/01/2014 17:34



Je sais pour Sophie-Tith mais peut-être que si on lui avait proposé un vrai beau projet et pas l'affligeant album de reprises elle aurait choisi de tenter sa chance. Elle a pris la meilleure des
décisions possibles concernant son avenir compte-tenu de ce qu'on lui a proposé....Je suis lasse et je jette l'éponge. Je suis contente de voir que je ne suis pas la seule à ressentir cette
lassitude. Tout semble si vain et un peu téléphoné... Dommage.



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents