Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog De La Blonde

Le Blog De La Blonde

Je fais des trucs. Plein. Parfois j'en parle ici.


"Quelques pas dans les pas d'un ange" de David Mc Neil et "Chagall" poème d'Aragon chanté par Jean Ferrat

Publié par NotSoBlonde sur 15 Août 2010, 07:00am

Catégories : #Lecture(s)

(Toujours dans la rubrique estivale qui consiste à faire un parallèle entre un livre et/ou un film et une chanson)
 
 

 

"Quelques pas dans les pas d'un ange" c'est avant tout le récit de la vie d'un génie vue à travers les yeux d'un enfant.L'auteur en est David Mc Neil, fils de Marc Chagall.
 
Outre qu'il pénètre avec ce récit l'intimité du peintre, le lecteur qui aime la Provence s'y retrouvera.  Ce récit est celui d'un fils aimant avec tout ce que cela comporte de respect et de délicatesse envers son père mais aussi en direction de la région dans laquelle il vécut longtemps. David Mc Neil y dépeint son admiration pour le couple parental avec son regard d'enfant devenu grand, ses réflexions sur la célébrité et le talent.
 
 Ce livre est l'occasion de croiser Picasso, Matisse, Apollinaire, Soutine ...On y découvre l'humilité et l'humour de l'artiste qui, lorsqu'on l'appelait "maïtre" corrigeait irrémédiablement :"centi-maître". Sa simplicité aussi, lui que la suffisance et l'arrogance semblent n'avoir jamais atteint.
 
Le second mariage de Chagall entrainera une longue séparation du père et de son fils; la nouvelle femme, acariâtre et cruelle les éloignant volontairement. Cet homme génial a partagé la seconde partie de sa vie avec une femme tyrannique, une marâtre aux yeux diaboliques, une femme malfaisante et sournoise dont le portrait en lui même est riche et plein d'intérêt.
 
"Quelques pas dans les pas d'un ange" est l'occasion de découvrir le génie de Chagall à travers le prisme de l'amour filial que lui portait D. Mc Neil. Le livre se termine par la reproduction d'un très beau dessin de Chagall, dédicacé "ton papa Marc".
 
Morceaux choisis :
 
 
"Nel blu di pinto di blu", chantait la TSF de Rosa pas encore transistor. C'est une vieille chanson romantique des années cinquante dont cette phrase est le titre et qui veut dire à peu près :"sous le ciel bleu qu'on a peint en bleu", la suite dit "Felice di stare la su" , "si heureux d'être là", moi aussi j'étais si heureux d'être là dans le bleu des iris fleurissant tout autour, dans celui des chardons, des lavandes sauvages poussant dans les restanques, c'est le nom dans le Sud des cultures en paliers."
 
 
(A propos de Soutine)
"Le jeune peintre ukrainien achevait son grand Boeuf écorché d'après un modèle cru venant des abattoirs. Une carcasse de boeuf coutait vraiment cher alors il voulait en faire plusieurs tableaux et bien sûr la viande s'est décomposée, peu à peu le rouge vif est devenu vert. Ne pouvant acheter un autre demi-boeuf, il est retourné rue de Vaugirard chercher un seau de sang dont il a aspergé son modèle. Le sang a éclaboussé toute la pièce, est passé à travers les lattes du plancher et a dégouliné chez mon père qui est sorti tout nu (NDR : on apprend que Chagall travaillait alors nu car il avait un seul lot de vêtements qu'il ne voulait pas tacher de peinture) dans la rue en criant : "Au secours,on assassine Soutine!". La gendarmerie à cheval est arrivée dare-dare, Soutine est apparu sur le perron, mon père a prétendu ne pas parler français quand ils ont voulu l'interroger (...)".
 
 
  
Aragon est l'auteur d'un poème magnifique nommé Chagall qui a été interprété par Jean Ferrat.
L'occasion de retrouver  les ambiances peintes par Chagall, ses personnages parfois chimériques, l'univers du cirque, ses bleus fascinants, ses situations sorties tout droit de son inconscient... La vidéo ci dessus illustrée de tableaux du maitre  permet de naviguer parmi certaines des oeuvres de Chagall.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commenter cet article

clovis simard 24/03/2012 01:41


Blog(fermaton.over-blog.com), No-10, THÉOREME de MOZART. -LES TRACES D'UN GÉNIE ! 

LeBrun-Franzaroli Michel 29/08/2010 16:07



L'épisode de « Bœuf » de Soutine est totalement fantaisiste et ne doit en aucun cas être considéré comme “historique” ... Encore une personne qui raconte sans savoir tout en ayant aux yeux des
néophytes le statut de “témoin crédible” ! Quand cessera-t-on d'écraser Soutine sous les anecdotes sensationnalistes ? ...



NotSoBlonde 02/09/2010 21:55



Je ne fais que reprendre un passage du roman. Je ne sais à qui donner le plus de crédit donc...je laisse les deux versions sans trancher :)



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents