Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog De La Blonde

Le Blog De La Blonde

Je fais des trucs. Plein. Parfois j'en parle ici.


Résonance

Publié par NotSoBlonde sur 11 Mai 2010, 07:00am

Catégories : #Lecture(s)

Préambule : Résonance : principe physique qui se manifeste par une amplification de la réponse ou de l'amplitude des vibrations d'un système quelconque, en fonction des fréquences d'excitation, et qui dépend des fréquences caractéristiques de ce système.

 

 

 

L'hiver dernier, alors que je m'apprêtais à aller à l'exposition "la subversion des images" à Beaubourg, qui faisait la part belle aux oeuvres des surréalistes,  j'ai lu "L'amour fou" d'André Breton. Il expose dans ce livre son questionnement et les quelques éléments de réponse qu'il a pu y apporter sur ce qui fait notre sensibilité au beau, notre attirance inexplicable pour certains êtres ou certains objets. Il y pose la question de l'importance du fatum et présente sa propre démarche parfois décousue mais qui se veut expérimentale.

 

Extrait:

"Je ne me suis attaché à rien tant qu'à montrer quelles précautions et quelles ruses le désir, à la recherche de son objet, apporte à louvoyer dans les eaux préconscientes et, cet objet découvert, de quels moyens, stupéfiants jusqu'à nouvel ordre, il dispose pour le faire connaître par la conscience".

 

Ce livre est de ceux qui vous marquent profondément. Breton n'apporte pas de réponse à valeur universelle mais donne des pistes de réflexion; pas toujours rationnelles d'ailleurs. Ce questionnement qui a motivé son écriture dans cet ouvrage m'a aussi beaucoup taraudée.  

Qu'est ce qui détermine notre sensibilité à certains traits, certaines voix, certaines mélodies, certains volumes alors que d'autres, qui par ailleurs semblent plaire au plus grand nombre, ne nous feront jamais frissonner?

  Tout ça n'est qu'une question de physique, au fond : Chacun de nous est à la recherche, le plus souvent inconsciemment sans doute, d'une vibration musicale ou autre qui entrerait en résonance avec notre propre petite musique intérieure.

 

Nous avons sans doute tous vécu déjà cette expérience : Quand à l'écoute d'un morceau, à la lecture de certains mots, devant certaines images  il n'y a qu'une pensée qui nous vienne à l'esprit : " C'est exactement ça". C'est comme une évidence soudait : On ne se contente plus de lire, d'observer ou d'entendre, on ressent une émotion très vive, au plus profond de nous-même avec l'impression tenace que l'auteur et/ou l'interprète de l'oeuvre à l'origine de ce trouble a su exactement capter ce qui fait l'essence de notre être. C'est une expérience vraiment troublante que ce voyage immobile qui nous est offert alors même que l'on ne s'y attend pas. Et parfois c'est une rencontre physique qui provoque ce trouble. C'est "l'amour fou" pour Breton.

 

Pour ce qui est de l'art, il s'agit parfois d'artistes dont l'univers visuel et le jeu de scène sont très travaillés et on comprend mieux alors : Comme un enfant au spectacle, on est ravi de se laisser entrainer dans un monde dépaysant où notre imaginaire monte son propre décor à partir de toutes les sollicitations sensorielles auxquelles il est soumis. Mais parfois il suffit de rien. Une photo même pas spécialement mise en scène, une phrase noyée dans une oeuvre que l'on considérait jusque là comme quelconque, un titre aux arrangements dépouillés et soudain l'émotion vive est là. On ne l'explique pas. Chez moi, ça déclenche des comportements addictifs; un vrai conditionnement à la Pavlov.

 

Le livre de Breton est remarquable. Le texte beau et riche y est associé à des photos. Sous une apparente déconstruction, il déroule un fil conducteur qui est la recherche de ce qui conditionne le coup de coeur. Le discours richement argumenté est plein de doute et navigue en permanence entre rationnel et irrationnel entre réalité tangible et fantasmagorie.

   

Merci aux artistes dont les créations sont entrées en résonance avec ma propre petite musique intime et aux rencontres qui ont eu le même effet, démultiplié.

 

Je leur dois une bonne part des moments magiques de ma vie.

 

Morceaux choisis :

 

"J'aimerais que ma vie ne laissât après elle d'autre murmure que celui d'une chanson de guetteur, d'une chanson pour tromper l'attente. Indépendamment de ce qui arrive, n'arrive pas, c'est l'attente qui est magnifique".

 

"Que ce rideau d'ombres s'écarte et que je me laisse conduire sans crainte vers la lumière! Tourne, sol, et toi, grande nuit, chasse de mon coeur tout ce qui n'est pas foi en mon étoile nouvelle".

 

"La mort, d'où l'horloge à fleurs des campagnes, belle comme ma pierre tombale dressée, se remettra en marche sur la pointe des pieds pour chanter les heures qui ne passent pas. Car une femme et un homme qui, jusqu'à la fin des temps, doivent être toi et moi, glisseront à leur tour sans se retourner jamais jusqu'à perte de sentier, dans la lueur oblique, aux confins de l'oubli et de l'oubli de la vie, dans l'herbe fine qui court devant nous à l'arborescence. Elle est, cette herbe dentelée, faite des mille liens invisibles, intranchables, qui se sont trouvés unir ton système nerveux au mien dans la nuit profonde de la connaissance. Ce bateau, gréé de mains d'enfant, épuise la bobine du sort. C'est cette herbe qui continuera après moi à tapisser les murs de la plus humble chambre chaque fois que deux amants s'y enfermeront au mépris de tout ce qui peut advenir, de la précipitation du terme de leur vie même. Il ne sera pas de rocher surplombant, de rocher menaçant à chaque seconde de tomber qui puisse faire qu'autour du lit cette herbe ne s'épaississe au point de dérober à deux regards qui se cherchent et se perdent le reste du monde."

 

"Que ce mythe de Vénus est donc à la fois cruel et beau! D'un amour mort ne peut surgir que le printemps d'une anémone. C'est au prix d'une blessure exigée par les puissances adverses qui dirigent l'homme que triomphe l'amour vivant".

 

Sublime...

 

Commenter cet article

charlie o' 25/05/2010 20:21



son nadja m'a bouleversée aussi. sacré breton.



NotSoBlonde 22/06/2010 09:56



Oui moi aussi mais étrangement j'ai trouvé celui ci encore meilleur!



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents