Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog De La Blonde

Le Blog De La Blonde

Je fais des trucs. Plein. Parfois j'en parle ici.


Retour sur le concert privé de Skip The Use et lancement du concours Talents du Live

Publié par NotSoBlonde sur 1 Mars 2013, 11:00am

Catégories : #Musique

skip-the-use-v1cnh9.jpg

 

C'est auréolé de sa victoire de la musique pour le meilleur album rock 2013 que Skip The Use s'est produit jeudi soir sur la scène de la salle Wagram s'amusant à remarquer que c'était le premier concert du groupe "sous les lustres".

Habitué aux vastes scènes des festivals et des plus grosses salles de concert françaises, c'était l'occasion pour le groupe de se produire à nouveau en petit comité, devant un public d'invités mais aussi de fans qui avaient gagné leurs places sur un des nombreux concerts mis en ligne les jours précédant le concert.

Et ils sont nombreux, les fans du groupe, ultra-motivés, qui ont participé (notamment chez moi) pour tenter de remporter les bracelets d'accès (certains ont même joint à leur candidature des petits mots dont une ébauche de poèmes, les lecteurs de ce blog sont décidéménent trop choupis)(bon mais il faut savoir que, puisque j'ai procédé à un tirage au sort à l'aveugle, comme annoncé, je n'ai découvert tout ceci qu'après avoir annoncé les gagnants...mais enfin c'est juste pour dire que ça m'a tout de même fait très plaisir).

Ce qui est dingue avec Skip The Use, c'est que le groupe joue devant 500 personnes ou devant un public qui se compte par milliers, l'énergie est là dès le premier titre et pas à un seul moment elle ne retombe.

Les habitués des concerts du groupe (dont je fais partie) ont ainsi eu le plaisir de retrouver ce qui fait leur "patte". Outre la folie furieuse qui s'empare des musiciens dès la première seconde, c'est la joie avec laquelle Mat Bastard s'autorise à jouer le marionnetiste avec son public qui séduit, aussi.  

 

Le faisant courir d'un bout à l'autre de la salle, en dansant et, plus tard (sur "Bullet (in my head)" si mes souvenirs sont bons) le faisant s'asseoir puis se lever d'un coup "avec cette idée de montrer que c'est encore possible et que c'est facile de faire des trucs tous ensemble".

Bon, c'est tout bête mais à chaque fois l'effet produit sur moi est le même : je trouve ça fort, ça me colle les frissons. Alors qu' a priori il n'y a pas vraiment de raison. Mais je suis très bonne cliente de ce genre d'initiatives, dès lors que les groupes entreprennent de faire participer le public d'une façon ou d'une autre, je pars au quart de tour.

Il faut dire que là, dès le premier morceau "People in the shadow", le ton était donné : les musiciens étaient gonflés à bloc, prêts à foutre le feu à la salle Wagram, comme ils l'ont annoncé. Et c'était donc sans mentir, comme nous le prouvera la suite des évènements.

 

 

Oui parce qu'un concert de STU c'est certes du rock-punk dansant qui part parfois complètement en vrille (bonheur) mais c'est aussi le plaisir d'entendre les interventions du charismatique frontman du groupe, Mat Bastard, qui, comme à son habitude, a joué les maitres de cérémonie un peu allumé à la perfection.

"Ce soir, c'est la première fois qu'on fait un concert pour une marque de bière et nous on vient du Nord, tu vois, et nous pour la bière, on est champions du monde donc ce soir on va faire des trucs fous, des trucs qu'on va sans doute regretter mais c'est pas grave pcq on va les faire ensemble" lance par exemple Mat en guise d'introduction, déchainant les hurlements du public.

Puis plus tard : "Là on va VRAIMENT foutre le bordel, alors je voulais d'avance m'excuser pour les 3 minutes qui vont suivre" hurle-t'il pour lancer un "Don't wanna be a star" endiablé, il est vrai.

En dehors des titres du groupe (dont l'énooooooooorme succès sur "Ghost" pour lequel le refrain est repris par la chorale immense formée par les spectateurs réunis sous les lustres de la salle Wagram), on a aussi pu entendre la reprise électrique et folle, du "Song 2" de Blur -déjà bien barré dans sa version initiale- et celle d'un titre de Shaka Ponk que je n'ai pas reconnu mais qui a été annoncé comme tel (j'ai honte un peu).


 

 

En guise d'invité, on a pu voir Nicolas Douchez sur scène.

Oui, tu as bien lu, Nicolas Douchez : il parait que ce jeune homme, plutôt bien bâti de sa personne, est l'actuel gardien de but du PSG.

Bon, moi, très sincèrement, quand il est arrivé, j'ai bien percuté que les gens se mettaient à crier et qu'une espèce de frisson parcourait la salle mais j'ai été bien incapable de le reconnaitre.

Merci le Twitter de Pression Live qui m'a permis d'en savoir plus... A ce propos, tu peux retrouver un cliché somptueux (mais VRAIMENT) de Nicolas (torse nu, sous vêtements apparents, j'augmente d'un cran ta motivation) et Mat Bastard sur la page FB de Mauro Melis, qui se trouve être un excellent photographe et que Pression Live avait eu la bonne idée d'inviter.

Je t'épargne le point groupie rapport à qui j'ai croisé au cocktail tu peux retrouver tout ça sur mon Twitter (qui s'est transformé, l'espace d'une soirée, en une sorte de succursale de Voici, il faut le savoir).

Cette soirée était donc une belle-belle-BELLE soirée, crois-moi (et encore je ne te raconte pas la photo-souvenir à la fin et tout...enfin, tout ceci est sur Twitter, hein :p) mais il se trouve qu'elle marquait aussi le lancement du concours "Talents du live".

Et là, je sens que je t'intéresse pour une autre raison, lecteur. Et oui.

 

525282_570128546344671_616996183_n.png

 

un groupe  sélectionné à l'issue du concours aura la chance de monter sur la scène de l’Olympia et de bénéficier de conseils de professionnels : Mat Bastard, donc, le leader du groupe Skip The Use aux côtés de 2 directeurs d’Universal.
 
Pour être sélectionné : 


Il faut se connecter sur la page Facebook de Pression Live du 1er mars au 1er juin afin de s'inscrire :

 
http://www.facebook.com/pression.live

Puis le concours comprend ensuite deux phases distinctes : 
- Volet 1 , sélection du public du 1er au 24 mars 


La communauté facebook Pression Live (+ de 115 000 fans) votera pour ses 5 groupes préférés. 
Ces 5 groupes monteront sur la scène du Printemps de Bourges du 23 au 28 avril sur la scène Pression Live (aux côté d’une programmation "Découverte Jeunes Talents")


- Volet 2 , sélection de professionnels avec Mat Bastard du 24 mars au 1er juin

Un collectif composé de: Mat Bastard, leader du groupe Skip The Use aux côtés d'un directeur de label et d'un directeur artistique d'Universal Music France sélectionnera 5 jeunes groupes !
Après avoir choisi et écouté 5 groupes en live dans les locaux de la maison de disque, ce collectif de professionnels désignera celui qui les aura le plus séduits.

 
A l’issue de cette journée, et après avoir bénéficié d’une journée de coaching, le meilleur talent du live se produira le 22 octobre 2013 en 1ère partie d’une affiche multi-artistes de renom lors d’un concert privé Pression Live sur la scène d’une des plus mythiques salles Françaises, celle de l’Olympia!

 

Voilà, tu sais tout donc maintenant il t'appartient de t'inscrire ou de transmettre l'info à un musicien de ton entourage qui a envie de percer ou encore de surveiller la page FB de Pression Live pour participer au vote.

Bon week-end, lecteur.


Merci à Pression Live.

Commenter cet article

Michel 04/03/2013 11:04


En fait la dédicace aux Shaka ne précedait pas une reprise des Shaka. C'était...juste une dédicace aux Shaka. ^^

NotSoBlonde 04/03/2013 20:54



Oh merci pour ce commentaire ! Ca explique que je n'aie pas reconnu le morceau. En même temps je n'écoute pas énormément les Shaka Ponk mais à chaque fois que je les vois en live, je suis à fond
avec eux, je trouve qu'ils envoient une énergie de dingue et je suis fascinée par ce VRAI spectacle! :)



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents