Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog De La Blonde

Le Blog De La Blonde

Je fais des trucs. Plein. Parfois j'en parle ici.


Tattoo-faux. Les tatouages et moi. Qui ne comprends définitivement rien à la hype.

Publié par NotSoBlonde sur 8 Septembre 2012, 07:00am

Catégories : #Le reste

tattoo-2-copie-1.jpg(OMFG Soyons d'accord ce genre de choses, à caractère émétique, ne devrait pas exister)(jamais)

Oui. Je sais, c'est incroyable et pourtant c'est vrai je te promets : je n'aime pas les tatouages.

Pourtant dieu sait que c'est hypissime (encore que je suis convaincue que le mouvement s'essouffle déjà un peu) et qu'on en voit fleurir partout.  C'est d'ailleurs peut être là que réside le problème.

Non parce que moi, au départ, je n'avais rien contre le tattoo. Il m'arrivait même de trouver ça un peu joli, bon d'accord vraiment rarement et plutôt quand le dessin était vraiment ciselé et que j'avais connaissance de l'histoire associée, enfin ça pouvait arriver. Mais vraiment, je n'ai jamais pu m'empêcher de me demander ce qui pousse les gens à se faire tatouer.

Je suis d'accord pour reconnaitre que parfois c'est joli.Et même là je n'arrive pas à comprendre la démarche.

L'idée de marquer son corps de façon indélébile, ça me terrorise. J'ai entendu l'autre jour à la radio un humoriste dont je n'ai pas retenu le nom qui disait à peu près ceci d'une belle qu'il avait croisée  "j'ai tout de suite su que j'avais une chance de coucher avec elle. Bah oui avec tous ses tatouages, c'était forcément le genre de fille à regretter toute sa vie ce qu'elle avait fait sur un coup de tête".

Ahahah. J'ai pouffé. C'est EXACTEMENT ça! Pourquoi s'infliger une marque cutanée ad vitam aeternam alors qu'on peut opter pour du temporaire, du changement et s'en amuser. Comment être sûre de ne jamais se lasser.

(si tu connais le nom de l'artiste en question, glisse moi discrètement son nom et je l'ajouterai à ce billet, je n'ai pas su le retrouver).

Non voilà je dis ça aussi parce que, vraiment, mais VRAIMENT, quand au quotidien je croise certains tatouages, j'angoisse un peu à l'idée que ceux qui les portent vieillissent avec.

Oui, oui je sais, toi qui es tatoué, tu as comme envie d'hurler en me lisant mais sache que je ressens la même chose quand je croise certains tattoos. Je comprends que pour certains il puisse y avoir une histoire derrière l'image ou le texte choisi mais l'abondance de marques aux thèmes variés et d'un goût plus ou moins sûr me laisse comme interloquée.

 

Prenons un exemple concret d'une que j'ai croisée un jour dans le métro et qui se reconnaitra peut être si elle vient à passer par là étant donné que (j'espère en tout cas) elles ne doivent pas être très nombreuses celles qui sont dans son cas. La jeune femme en question arborait donc un tatouage qui occupait tout l'arrière de son mollet (qu'elle avait fort rond)(ce n'est pas une critique du tout, je précise parce que ça a son importance je trouve), tatouage qui représentait cet ours là, mais si tu sais, celui qu'on voit partout dans les carteries et qui est décliné en une gamme infinie de porte clés.

Je n'ai pas pu m'empêcher de me demander ce à quoi ressemblerait l'ourson 30 ans plus tard. Je ne veux pas te faire peur, lecteur, mais il est de mon devoir de t'informer, si toutefois tu n'étais pas au courant, que la peau subit une sacrée perte d'élasticité avec le temps et que certains évènements (croissance, vieillesse, grossesse,...) peuvent l'endommager sérieusement. Alors autant ce motif là sur un mollet juvénile, ça peut encore se concevoir (enfin bon, franchement, quelle idée!) mais sur le même mollet 30 ans après?

Et puis, bon, il y a un moment où il faut trouver un travail. J'imagine tellement mal ma conseillère bancaire débarquer avec ce genre de motif apparent. Je crois que ça me ferait tout drôle (je dois être en train de devenir réac', remarque).

Mon blocage vis à vis des tatouages tient sans doute au côté irrémédiable de l'acte, moi qui ai tellement de mal à envisager l'avenir comme linéaire et constant.

Pour quelqu'un qui considère que la vie c'est le changement, le mouvement, bien entendu que la seule idée de devoir porter la même marque sur la peau toute sa vie me semble être l'ultime punition (tu as remarqué que, ne voulant pas tomber dans la caricature, je n'évoque même pas le cas de celles et ceux, qui un jour, à la faveur d'un enthousiasme débordant vis à vis de l'être aimé, se font tatouer son prénom. Si, si, ça existe VRAIMENT, figure toi que, même, j'en connais. Mais AU SECOURS!)

Alors je sais que désormais il est bien vu d'être tatoué.

Et que parmi la foule innombrable des porteurs de tattoos, certains ont une vraie démarche artistique voire philosophique et ont pris le temps de penser leur projet. Je respecte tout à fait ça.

Mais ça ne m'empêche pas de continuer à m'interroger. Au même titre que je ne comprends pas qu'on puisse vouloir modifier son corps de façon irréversible par le biais d'interventions chirurgicales par exemple (pour "l'améliorer")(gloups). Ca me dépasse. Mais c'est peut être moi qui ait un rapport au corps un peu trop coincé. Va savoir.

En plus pourquoi continuer à se faire tatouer quand il existe désormais des alternatives emballantes. Et oui. Bon, là encore il convient de nuancer le propos : certaines propositions me conduisent à m'interroger aussi. Par exemple?

Par exemple ceci :

manchettes-copie.jpg 

Des manchettes tatouées.

Oui alors ça j'en ai découvert l'existence pendant un concert. Un type qui portait aussi une perruque (un usurpateur accompli, donc) laissait entendre qu'il avait les deux bras intégralement tatoués alors qu'en fait il portait deux manchettes du genre de celles qui sont présentées juste au dessus. Mouais. J'avoue que sur le moment ça m'a fait un peu pitié. Parce qu'hormis si c'est pour se marrer un peu (ce qui, à bien y réfléchir, devait être le cas car l'animal semblait un brin imbibé et en faisait des tonnes à tous points de vue), le résultat, même sous un faible éclairage de salle de concert, est un peu cheap. Donc bon. Enfin j'imagine que si le produit existe c'est qu'il y a un marché. Je t'assure qu'avec la question des tatouages, vraiment, je n'en finis pas de m'interroger.

Après il existe une gamme que j'aime d'amour mais qui coûte vraiment cher parce que oui, c'est provisoire, mais du coup tu peux changer à loisir, selon ton humeur et modifier le motif mais aussi l'endroit et si un jour tu te plantes et que le rendu est très mauvais tu t'en fiches, tu recommenceras ailleurs la prochaine fois, ah mon dieu, c'est formidable : le faux tattoo.

  Mais attention pas le tattoo malabar (encore que). Non. Du faux tattoo stylé. Celui-là par exemple (si drôle en plus!) :

Capture-d-ecran-2012-09-04-a-23.04.26.png

      ou encore celui-ci :

Capture-d-ecran-2012-09-04-a-23.03.39-copie-1.png

      Ils viennent tous deux de chez Tattly et c'est une mine d'or ce site. Ah, si j'avais un budget à y consacrer, laisse moi te dire que je ferais une sacrée razzia là dedans!

Tu trouveras aussi de très jolis tatouages temporaires par là (reproductions d'artistes célèbres) ou encore par ici, chez Bernard Forever... 

Inutile de te dire que je suis infiniment plus sensible au charme de l'éphémère, à l'idée que les inscriptions que j'arbore puissent suivre mes envies et que du coup, le tattoo pour moi sera temporaire ou ne sera pas.

Certains m'assurent que je rate quelque chose et que je n'y comprends rien.

On a beau m'expliquer, je ne me sens jamais concernée... C'est sans doute de cet ordre là, remarque, je dois être un peu hermétique.

 Comme le veut la tradition locale, même si je n'ai pas parlé musique ici je termine avec un morceau. Etienne Daho of course et son "Epaule Tattoo" :

 

 

Bon et sinon les chouchous de Twin Twin ont expliqué un peu l'origine de leurs tatouages pour "Only The Brave Tattoo Gallery", si t'es passé à côté c'est là:

 

Mais enfin voilà ça ne m'a pas motivée davantage à me faire tatouer...

Pas pour moi tout ça.

Et toi, lecteur, t'es branché tattoo? (oh la petite allitération jolie ♡)

 

Commenter cet article

Margaux 29/12/2016 11:41

Je t'avouerais que je ne suis pas du tout de ton avis mais ça fait du bien de voir quelqu'un qui respecte les différence de points de vue, tu n'a pas l'air fermée d'esprit et puis chacun ses gouts hein
Perso, je trouve ce qui persiste bien plus beau que l'éphémère, c'est peut-être pour ça

Julie 03/02/2015 17:55

Bonjour,
je suis journaliste chez Réservoir Prod pour l’émission « Vis Ma Vie » qui revient sur les écrans.
Pour un sujet sur les tatouages, je recherche une personne qui a des a priori sur les tatouages et qui accepterait de découvrir l’univers des tatouages dans le cadre du programme. Pour plus d'informations, vous pouvez me contacter au 01 53 84 29 84 ou sur juliejournalistetv@gmail.com.
Bien Cordialement, Julie – Réservoir Prod

Fernando 23/12/2014 13:02

This blog is very nice.thanks for our sharing.

l 21/09/2012 12:12


:)

Camille S 18/09/2012 11:17


pour ma part, j'aime beaucoup ça. surtout quand ils sont "différents". que ce soit dans la forme, l'endroit du corps, la typo... j'en ai fait un à l'âge de 16 ans (avec mes parents). Et pour
répondre à ton "inquiétude" (que je partageais surement aussi) de l'indélébile, du "permanent" et du décalage avec le boulot... j'ai choisi de le faire dans un endroit que je peux ne pas voir au
quotidien, et surtout que je peux choisir de cacher aux autres : dans le dos, en haut de la colonne vertébrale.


il est petit, discret, et surtout, je comprends réellement aujourd'hui pourquoi j'ai choisi il y a 6 ans ce "motif" (à l'époque, je pense que je ne savais pas vraiment). C'est d'ailleurs très
étrange que ce tatouage prenne tout son sens maintenant ;)

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents