Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog De La Blonde

Le Blog De La Blonde

Je fais des trucs. Plein. Parfois j'en parle ici.


Tété au Plan)

Publié par NotSoBlonde sur 15 Mars 2010, 09:00am

Catégories : #Musique


Tété on connait tous ses mélodies qui groovent et ses textes simples et poétiques qui donnent à partager le point de vue de l'auteur sur le monde qui l'entoure. 5 albums déjà ont remporté un franc succès et lui valent un public fidèle qui le suit depuis plusieurs années avec ferveur.



A l'écoute du nouvel album je suis un peu déçue, j'avoue, par l'apparente monotonie des mélodies, leur récurrence.J'ai l'impression d'un manque de relief général.Annoncé à quelques pas de chez moi en concert, je ne peux pas rater l'occasion de voir ce que donne son nouvel album sur scène.

Jeudi 12 mars 2010. Au plan, à Ris Orangis.Concert annoncé à 20h. Avec ma binôme de concert du soir, nous arrivons avec 5 minutes d'avance très surprises de constater que la file d'attente devant l'entrée est interminable. Hormis le fait qu'il fait un froid de canard, pas d'inquiétude, nous sommes convaincues que le retard pris par la salle n'affectera pas la soirée.45 minutes plus tard, les doigts gourds et le nez rougi par le froid glacial qui règne dehors, nous entrons dans le saint des saints du soir...Enfin!

A peine le sas d'entrée franchi que nous parviennent les notes étouffées de la première partie qui a donc déja commencé.Je n'en peux plus d'énervement...

Passe encore qu'on se gèle dehors pendant 45 minutes parce que la salle n'a pas su gérer l'affluence pourtant prévisible vu que le concert était annoncé complet depuis plusieurs semaines, mais que l'on n'attende pas d'avoir fait entrer tout le public (au moins celui qui était là à l'heure) avant d'ouvrir les festivités, là, ça me dépasse.Nous arrivons à nous frayer un chemin parmi la foule et à nous placer pas-trop-loin de la scène où Félix, de You and You, est en solo.

 

Source Florent Déchard

 

Ce n'est pas pour You and You que je suis là ce soir-une fois n'est pas coutume- mais j'ai grand plaisir à entendre sa musique : Comme toujours, c'est un ravissement à chaque note et l'embuage oculaire qui me prend sur certains morceaux est là pour témoigner de mon émotion (mais je mets une option sur le fait que le choc thermique avec l'extérieur y est aussi pour un peu). Seul en scène le défi est de taille quand il s'agit de capter l'attention d'un public qui est venu pour un autre artiste mais Félix use de tout son capital sympathie pour rallier le public à sa cause et réussit facilement à s'attirer le soutien de la plupart de ceux qui sont présents, allant jusqu'à réussir à les convaincre de marquer le rythme tout au long du définitivement tubesque "Bye, Bye".

Changement de plateau.
J'en profite pour m'aérer un peu et accompagner dehors ma copine-accro-à-la-nicotine.
L'occasion de discuter avec le vigile du soir (espoir? oh que non...) qui se trouve être celui qui m'avait rageusement menacé à l'Empreinte et lui faire remarquer que lancer la première partie alors que le public n'était pas encore entré est quand même une décision qui manque de pertinence étant donné que le retard du soir est visiblement lié à une erreur d'évaluation de la situation de la part du personnel. Le type s'énerve -pour changer- et me fait remarquer qu' "on ne peut pas attendre que tout le monde soit là pour commencer sans ça on fermerait à 4 heures du mat'". Ok. L'homme est obtus et gavé de mauvaise foi. J'adore...

Déjà échauffée par l'interminable attente dans le blizzard, je pourrais décider de m'en tenir à ça mais non...Je lui fais donc remarquer qu'étant donné qu'on était là à l'heure il aurait au moins été bon d'en tenir compte et de faire rentrer ceux qui étaient devant la salle en temps et en heure avant de commencer.
Il monte sur ses grands chevaux et sur l'air du "Tu crois quand même pas qu' tu vas m' dire c' que j'ai à faire" me remet en place comme il faut.Je lui explique juste que je défends mon point de vue de consommatrice d'un soir, que je n'ai pas d'ambition consumériste (je n'arrangue pas la foule en criant au scandale que je sache) et que de toute façon le mal étant fait je veux juste mettre le doigt sur ce que j'assimile à une petite injustice dont il me parait détestable qu'elle puisse se reproduire un de ces jours vu que j'ai mes habitudes là bas (et ma carte de fidélité et tout ça, tout ça...).
Le gentil-garçon-de-l'accueil vient à mon secours pour tempérer l'entretien.De toute façon le vigile me parle un peu comme à une demeurée et ça achève de m'énerver. Je décide d'abandonner.Je lui fais quand même remarquer je que je ne voulais pas l'embêter, que c'était juste histoire de parler que j'ai lancé la discussion. Que d'ailleurs j'ai bien suivi ses consignes de la dernière fois vu que j'ai appelé la salle avant de venir et que je n'ai du coup pas pris mon appareil photo vu l'interdiction formelle qui m'a été signalée par téléphone.

De toute façon l'émissaire photo local du Hiboo est présent et je sais que nous aurons de beaux clichés alors...

Un nuage de fumée nicotinique plus tard nous réintégrons la salle.




Tété s'installe, son inséparable chapeau vissé sur le crâne et sa petite sacoche intriguante en bandoulière, qu'il ne quittera pas un instant de tout le concert (mais qu'y a t'il donc là dedans? Est ce un fétiche?).On sent qu'il maitrise la scène, il est pro jusqu'au bout des ongles. Dès le départ il instaure une franche complicité avec son public, multipliant les jeux de mots et les boutades musicales. Souriant à tout va.Il joue des morceaux de son dernier album qui paraissent nouveaux sur scène, plus dynamiques et rythmés.
 Mention spéciale à "maudits blues" qui groove si bien qu'il est impossible de résister au trémoussement qu'il génère.



Source Florent Déchard


Il faut dire que le contrebassiste et le batteur qui l'accompagnent sont de sacrés musiciens...

sont là pour You and You et ici pour Tété.


Hey, tout est bien qui finit bien!


Quelques reprises, des tubes passés (à la faveur de l'automne, fils de Cham) où le public chante seul plusieurs couplets et bien sûr quelques uns des derniers morceaux : la programmation est habilement préparée et prévoit des changements de rythme efficaces. Pas une minute la tension ne retombe même quand il entonne des morceaux acoustiques et plus mélancoliques.Grand moment de musique.Vraie présence sur scène.
A la fin du concert il s'échappe mais les acclamations de la foule le font revenir pour deux titres. Là encore il rétablit une ambiance assez folle.

Son public est pourtant très varié -en terme de générations notamment- mais pas un spectateur qui ne soit embarqué dans l'univers de Tété tant que celui-ci est devant nous.
Excellent moment que ce concert tant attendu, que les embryons d'altercation avec la sécurité n'auront même pas réussi à gâcher.


Je vais pour finir relater ici un incident dont j'ai été témoin malgré moi pendant le concert.
Postée près du bar (pour des raisons d'ordre thermique et absolument pas pour satisfaire une probable addiction à l'alcool que ton esprit mal tourné a sans doute commencé à envisager à la lecture de mes derniers mots, lecteur) je vois mon "ami du soir" (comprenez le vigile borné au tempérament sanguin) arriver au pas de charge se dirigeant vers la sortie de secours. Il est précédé par les deux photographes du soir, tous deux l'air penaud. Ils s'arrêtent juste à mes côtés. Je comprends rapidement qu'ils sont en train de se faire expulser de la salle d'une façon très peu diplomatique me semble t'il.

J'enrage...

Alors comme ça, non content de m'avoir contrariée, ce type vient de sortir sous mes yeux ahuris mes deux seules chances d'avoir quelques souvenirs photographiques de qualité de cette soirée. Il me vient à l'esprit l'initiative de prendre leur parti mais un sursaut de raison me retient : je ne vais pas me mêler de ça et m'attirer les foudres de Mr muscles qui n'a peut être pas tout à fait décoléré depuis nos derniers échanges. Décidément, on ne sera jamais copains lui et moi.

Depuis, je suis allée fouiller sur la page Flickr du photographe (il s'agit de Florent Déchard, vraiment talentueux et si jeune me semble t'il (mais Corneille l'a souligné avant moi, "la valeur n'attend pas (point) le nombre des années)) et...soulagement! Le vigile n'a pas fait effacer les prises de vue précédant sa sortie. Les clichés


A noter une initiative remarquable : Tété a lancé
sur sa Tété TV un concours de reprise de son morceau "L'envie et le dédain". il suffit de filmer sa reprise et de la poster sur sa page...

 


 Et sinon, il est beau, son dernier clip, non?

Commenter cet article

Florent 17/03/2010 22:10


Mhh..au bout de trois chansons normals...mais disons que te diriger vers l'issue de secours avec la petite loupiotte & le bras du vigile qui te tient comme si tu allais courir un marathon avec
ton apn dans une salle sold out ! C'etait un peu inutile...

:)


NotSoBlonde 18/03/2010 17:03


Héhé... l'essentiel est que tu as pu faire de jolies photos quand même...ceci dit vu que t'en avais déjà plein, je vois pas l'intérêt de te faire sortir à ce stade du concert et puis..je te l'ai
dit, le type de la sécurité à qui tu as eu à faire est très...je ne veux pas être trop méchante alors je dirais : borné et obtus. Malheureux concours de circonstance. Tout s'est arrangé car les
photos sont en ligne, non? Le Hiboo a su régler tout ça on dirait! :-)


Mr Eddy 17/03/2010 12:54


Pas cool pour les photographes...
Le concert en était au début encore ??


NotSoBlonde 18/03/2010 17:04


Mouais : la première partie passée et trois titres de Tété... (en fait je constate qu'on t'a déjà répondu...mais je m'y colle quand même ;-))


Florent 15/03/2010 19:29


Hello !

Bon report de la soirée même si c'etait pas non plus violent violent, parfois les commentaires et réactions du public sont beaucoup plus virulentes.
Bref, je ne pense pas que ce soit le plus important à retenir de ce concert de notre cher Tété !

& oui & oui ! Il est jeune le bougre...avec ses 18 ans tout frais, une carte d'élécteur sortie d'une pochette surprise & le simple objectif d'avoir son bac L à la fin de l'année ;-)

A un prochain concert, si tu me vois, n'hésite pas à venir me faire un petit coucou ;-)


NotSoBlonde 04/05/2010 22:11



Merci ;-) Je n'en retiens pas que ça, Tété a mis le feu et c'est ce que j'en garderai! Quant à U&U, rien à redire,  je suis plus-que-fan : inconditionnelle donc... :-) (avais pas vu ce
com' moi dis donc...)



Marcozeblog 15/03/2010 16:09


Fantastique ton écriture et c'est sincère ! J'ai fait pas mal de concerts mais pas encore Tété. Si l'occaze se présente ... Merci pour l'article et tes visites surmon modeste blog. Bise. Marco.


NotSoBlonde 18/03/2010 17:05


Oh la la c'est gentil tout plein. J'aime passer sur ton blog. Très sincèrement aussi... :-)


Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents