Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog De La Blonde

Le Blog De La Blonde

Je fais des trucs. Plein. Parfois j'en parle ici.


Chris Garneau au Badaboum

Publié par Le Blog De La Blonde sur 26 Novembre 2014, 08:00am

Chris Garneau au Badaboum

C'est au Badaboum, à Paris, que Chris Garneau a choisi de donner le dernier concert de sa tournée européenne, dans une ville qu'il aime beaucoup, précisera-t'il au cours de la soirée (il y a d'ailleurs vécu dans sa jeunesse).

 

Les parisiens lui rendent bien cette affection sincère et c'est toujours devant un public de fans qu'il se produit. Ce soir là, il suffit de s'approcher de la scène pour entendre les premiers rangs chanter avec lui les paroles et s'émouvoir outre-mesure lorsqu'il entonne ses titres phares comme par exemple "Baby's romance" :

 

 

 

 

 

C'est dans une salle obscure, à peine éclairée, que le concert se déroulera.

A l'aise dans cette absence de lumière, Chris Garneau interprète des titres de son dernier album mais aussi de ceux qui l'ont précédé, tantôt seul, au clavier, tantôt accompagné d'un musicien qui l'accompagne au clavier lui aussi ou bien à la guitare ou encore aux choeurs.

L'artiste déroule ses titres souvent mélancoliques servis par la voix d'ange qu'on lui connait et c'est beau à pleurer, d'ailleurs certains morceaux obligent à faire l'effort d'éponger un ruissellement oculaire intempestif.

(Qu'importe, si le beau est triste, tant qu'il est beau n'est-ce pas?)(Je sais qu'au fond on se comprend...)

 

Au passage, on remarque que, si le temps passe, il ne semble pas avoir de prise sur Chris Garneau qui apparait chaque fois fidèle à la première image qu'on a eue de lui, il y a quelques années pourtant, déjà.

Il garde sa bouille de gamin qui aurait grandi trop vite, balancé dans le monde des adultes sans en avoir complètement assimilé tous les codes. Sa voix délicate, sa discrétion surprenante dans ce contexte, son ton hésitant font que chaque fois, c'est le même attendrissement. Force est de constater qu'il ne change pas, et c'est très bien comme ça.

 

Ce concert, c'était une parenthèse inattendue dans le brouhaha de la vie parisienne, une oasis de délicatesse dans ce monde de brutes, une fontaine de douceur cafardeuse dans ce mois de novembre maussade. Bref, c'était un peu de réconfort apporté par des chansons magiques, qui transforment l'obscurité en lumière.

Sa tournée européenne s'est achevée ce soir là à Paris mais je t'invite à suivre de près son actualité par ici et à tenter de te trouver sur sa route la prochaine fois qu'il sera dans les parages...

 

Je te laisse avec la jolie session du Cargo, réalisée cette année. Tant de beauté...

Chris Garneau au Badaboum

Commenter cet article

delphine 26/11/2014 20:17

Aaaah je savais que j'aurais dû y aller...

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents