Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog De La Blonde

Le Blog De La Blonde

Je fais des trucs. Plein. Parfois j'en parle ici.


"AMOUR°MASSIF" de Nosfell #Chronique

Publié par LeBlogDeLaBlonde sur 4 Mars 2014, 09:00am

Catégories : #Musique

Artiste inclassable qui évolue depuis toujours en marge des productions de ses contemporains, semblant se moquer pas mal des tendances et continuant à tracer sa route au seul gré de son inspiration, Nosfell revient avec un nouvel album AMOUR°MASSIF le 10 mars pour nous parler d'amour.


J'ai depuis longtemps une grande admiration pour ce touche à tout de génie qui se risque toujours là où son désir le pousse et semble n'avoir peur de rien ce qui peut l'amener à se retrouver assez loin du chemin qui semblait tout droit tracé devant lui.

C'est plutôt une bonne chose si l'on revient sur son parcours : Les chemins de traverse qu'il a empruntés l'ont mené à collaborer avec Philippe Découflé pour le spectacle de danse contemporaine "Octopus", avec Josh Homme et Brody Dalle pour le titre "Bargain Healers", avec Daniel Darc pour "la romance des cruels" ou encore avec Ludovic Debeurme pour un livre-disque ("le lac aux vélies").


 

Nosfell_2014_AmourMassif_cover.jpg


 Le premier morceau de ce nouvel album "Ij køliv" est trompeur.

Il s'agit en effet d'un titre en klokobetz, cet idiome qu'a inventé l'artiste.

On s'imagine tout naturellement que ce nouvel opus sera l'occasion pour Nosfell de nous bercer de sons dont le sens nous restera inaccessible mais le reste de l'album permet de comprendre qu'il ne s'agit que d'un clin d'oeil.

Une touche de son passé qu'on retrouvera sur le dernier morceau, comme un écrin gracieux, autour des 12 autres titres de l'album qui se livrent complètement, sens inclus, en anglais ou en français.

Alors bien entendu, on est tenté de voir dans ce nouvel album une mise à nu supplémentaire. Une volonté de faire tomber les barrières, pour parler d'un sentiment intime et pourtant universel : l'amour.

"Ce sont des chansons amoureuses plus que des chansons d'amour" précise l'artiste.

Soit.

Ces chansons ne racontent pas une histoire mais forment une mosaïque colorée empreinte de poésie. On parcourt le disque comme on feuilleterait un album photo composé d'instantanés finement travaillés mais ayant chacun leur caractère propre. Leur propre tonalité.

Cet "AMOUR°MASSIF" est un recueil de textes d'une poésie élégante mis en musique avec délicatesse et une fantaisie savamment mesurée.

On se délecte de certains morceaux assemblés façon mille-feuilles, superposant les ambiances, mêlant des nappes instrumentales variées à des effets vocaux surprenants autant que des autres qui séduisent par leur minimalisme génial ("Nar Ij Søliv" par exemple, à la bizarrerie absolument fascinante ou encore "Fathers + Foes").

Le tout forme un ensemble d'une saisissante finesse et confirme le statut de cet orfèvre de génie qu'est Nosfell, enfant surdoué d'une génération avide d'exploration.

Sur ce nouvel album, à la façon d'un caméleon, l'homme incarne ceux qu'il chante : tour à tour enfant, puis adulte : homme rugissant ou femme lascive... Son extraordinaire souplesse vocale lui permet de raconter des instants de vie choisis, où il reste seul en scène. Acteur plus que conteur.


Cet album est aussi l'occasion de découvrir 4 textes signés par d'autres que lui. Ainsi, Dominique A signe deux titres ("même si la mer ne dit rien" et "dans des chambres fantômes") tandis que Dick Annegarn est l'auteur d'"île Mogador" et de "une voie divine". Chacun semble se fondre dans le décor de Nosfell, apportant sa touche personnelle à une toile dont il serait l'auteur.


"AMOUR°MASSIF", ne vous y trompez pas, ce n'est pas de l'or mais de la dentelle. La finesse et l'originalité des motifs en font un ouvrage précieux à se procurer absolument dès sa sortie le 10 mars prochain.

 

Nosfell présentera ce nouvel album le 26 mars à la Maroquinerie et il se produira au Trianon le 12 novembre. A ne pas manquer sur scène, chacune de ses prestations étant un moment unique, un peu hors du temps.

 


 

      Pour terminer je ne résiste pas au plaisir de partager cette vidéo de la collaboration de Nosfell avec EZ3Kiel aux Eurockéenes 2005, petite merveille qui mérite d'être relayée souvent (je compte sur toi) :

 

 

Commenter cet article

Edwardo 15/04/2014 15:31


Très bon blog, j'adore un max !

LNO 05/03/2014 11:59


merci pour cette découverte !

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents