Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog De La Blonde

Le Blog De La Blonde

Je fais des trucs. Plein. Parfois j'en parle ici.


Aujourd'hui est un grand jour (?) En tout cas, c'est un jour où je serai (plus) grande.

Publié par NotSoBlonde sur 12 Mars 2011, 08:00am

Catégories : #Musique

+12 cm dans ta vie ça change tout ?  La réponse en fin de reportage...

(Vois comme je suis sage et apprécie comme j'évite habilement le dérapage graveleux qui me tend les bras)

Capture d’écran 2011-03-12 à 00.28.41

 

Pour la petite histoire, il faut savoir que je l'ai rencontrée l'an dernier.

Un coup de foudre. Un vrai.

C'était au Bon Marché. J'y vais rarement faut dire et juste pour regarder parce que ce que je trouve là bas est souvent très beau mais aussi souvent hors budget. Je me souviens très bien : Je passais devant l'espace réservé au Comptoir des Cotonniers et là je suis tombée en arrêt : La teinte bordeaux, le cuir satiné souple, la frange ultradiscrète : la paire d'escarpins de mes rêves se trouvait là, devant moi.

Avec un prix affiché dessus : 160 euros. Je les essaie tout en sachant bien que je ne partirai pas avec étant donné qu'avec les années, je suis devenue quand même un peu lucide vis à vis de ce type d'achats. Les jolis souliers dans le genre de ceux là, je sais bien qu'ils quitteront peu mon placard. Pour cause de vertige plantaire inévitable.

Oui parce que ce que je t'ai pas dit, c'est qu'une fois juchée là dessus, il y a 12 cm de dénivelé entre le sol et mon talon. Donc même si je suis convaincue à ce moment là que leur contemplation purement platonique saura me réjouir de temps en temps, le tarif est trop élevé pour une relation non consommée.

Je te passe les détails des difficultés que j'ai eu à les enlever parce que tu te doutes bien qu'une fois la jambe allongée de 12 cm, t'es complètement grisée. Gare à la descente où tu récupères illico ton gigot qui te parait maintenant tout tassé (par contraste forcément). Puisqu'il te  faut bien repartir avec (tes deux gigots), tu essaies douloureusement d'oublier le moment enivrant que tu viens de vivre l'espace d'un instant.

Oui mais bon, tu vas me dire, "Elles sont en photo avec un de tes sacs tout badgés là haut, donc t'as bien fini par les acheter, non"?

Et oui. T'as tout bon. Je te raconte ça aussi d'ailleurs : Au moment des soldes je me surprends à rêver que les escarpins de mes rêves sont sérieusement dégriffés. Je me rends dans une boutique et là, en guise de démarque, j'ai droit à un tout petit rabais qui fait qu'elles restent inabordables. Tant pis, je finis par faire une croix dessus.

Et alors que je n'y pensais même plus, en toute fin de période de soldes, dans une banlieue lointaine où j'avais fini par échouer, je tombe sur une paire de ce modèle, de ce coloris, "liquidée" (-70% rends-toi compte). Immédiatement mon palpitant s'affole et je m'engouffre dans l'échoppe pour me renseigner. Crois-le si tu veux, la dernière paire en stock se trouve bien là devant moi et elle est à ma pointure. Hourra. Je repars avec. Revigorée.

Arrivée "at home", je n'ai qu'une hâte : les enfiler.  Après quelques essais, je suis bien obligée de le constater : ces si jolis objets sont en fait des outils de torture phalangiale hyper bien déguisés. Alors du coup je ne les ai portés que ponctuellement. Très peu au fond. Et toujours avec une paire de ballerines de secours que j'ai toujours fini par porter avant la fin de la soirée.

Et puis en fin d'année dernière avec S. On discutait projets pour nos blogs et on s'est convaincues de se lancer des défis de filles que j'ai aussitôt rebaptisés les défis de blonde.

A savoir "Cap ou pas cap d'assister à un concert en 12cm?" et aussi par exemple à venir bientôt si on se débine pas avant : "Cap ou pas cap d'assister à un concert avec les smoky-eyes-tout-comme-la-môme-Momsen?"

Ahah : Ce premier défi de blonde me permet d'exhumer mes escarpins chéris du placard où je les ai remisés. Yeah!

 

Je t'entends déjà, toi, homme qui passes par là. Tu te dis "Vraiment les femmes, qu'est ce qu'elles sont pénibles avec toutes ces préoccupations futiles". Oui c'est vrai.

Mais j'attire ton attention sur le fait que quand on est un mâle et qu'on veut avoir le pied branché-stylé on se doit de porter des sneakers en série limitée ultra-confortables. (Et souvent hors de prix, au moins de ce côté là, on est à égalité). Et que donc ce n'est pas de ta faute si tu ne comprends rien au propos que je tiens.

Mais remercie moi, je t'ouvre la voie de l'empathie : Mets toi un peu à notre place, à nous, les femmes. Tiens, d'ailleurs, un petit titre de Depeche Mode pour t'aider. Ca tombe bien tu verras, il s'appelle "Walking in my shoes"

 

Donc c'est aujourd'hui que je me lance. Ce soir c'est Namaste qui est attendu au point éphémère dans le cadre du festival ici et demain  et j'y serai, un peu plus grande que d'habitude. Enfin au moins pour le début de la soirée parce que je SAIS que je vais sans doute vite craquer...

 

Commenter cet article

My little discoveries 12/03/2011 11:01



Ahhhh, malheureusement j'ai vraiment du mal avec les talons... Déjà je n'ai pas l'habitude alors c'est un peu la cata niveau démarche quand j'en mets, et puis j'ai un mal de dos terrible même à
plat qui ne s'arrange pas, loin de là, juchée sur des talons... Alors je compatis et je te souhaite bonne chance pour ton premier défi de blonde ;o) Bon week-end!



NotSoBlonde 27/03/2011 11:17



Merci à toi ;) Je crois que c'est une question d'habitude (un peu comme tout en fait) alors je m'emploie à me familiariser avec la chose...enfin j'essaie, hein. Aucune garantie quant au résultat
:)



Yannick 12/03/2011 10:48



Après une étude circonstanciée sur le body nous voilà aujourd'hui devant un hommage légitime aux douze centimètres ! Rien ne sera épargné ;-). Ca tombe bien, on en redemande encore et encore !



NotSoBlonde 27/03/2011 11:18



Ahah alors tant mieux : on ne m'arrête plus je suis totalement grisée par mon idée du papier-fashion décalé!



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents